trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 1
La Division 1 vue par les coachs
 
Avant la reprise de la compétition, quelques entraîneurs des équipes de la Division 1 ont accepté de donner leur vision, leur point de vue avant le début sur la nouvelle saison 2021/2022. Un constat partagé, le niveau de la D1 se renforce année après année avec son lot de recrues de joueurs expérimentés et de jeunes joueurs d’avenir pour le Hockey Français. Un Championnat relevé, exigeant, bien qu'à raison d’un match par semaine, mais plus que jamais la Division 1 est sans aucun doute, l’antichambre de la Ligue Magnus.
 
Média Sports Loisirs, Hockey Hebdo La Rédaction/GF le 08/10/2021 à 11:00
 
 
Photo hockey Division 1 - Division 1 - La Division 1 vue par les coachs


 

Avant la reprise de la compétition, quelques entraîneurs des équipes de la Division 1 ont accepté de donner leur vision, leur point de vue avant le début sur la nouvelle saison 2021/2022. Un constat partagé, le niveau de la D1 se renforce année après année avec son lot de recrues de joueurs expérimentés et de jeunes joueurs d’avenir pour le Hockey Français. Un Championnat relevé, exigeant, bien qu'à raison d’un match par semaine, mais plus que jamais la Division 1 est sans aucun doute, l’antichambre de la Ligue Magnus.
 
 


« tout le monde peut battre tout le monde »


Le mot du Coach : Claude Devèze (Canada) 
 
« Comme on peut le voir, il y a beaucoup de nouveaux joueurs, il y a un mélange de vétérans déjà présents au club, de jeunes joueurs Français, et puis nous avons des étrangers qui rentrent dans le puzzle de cette équipe. Aujourd’hui nous allons y aller marche par marche le temps que tout se mette en place sans brûler les étapes. Le regard sur Brest à changer, mais pour l’instant, on va rester à notre place, on avancera graduellement. »


Les Ambitions de l'équipe : 

« Pour le moment, il est difficile de dire telle ou telle équipe ira faire les playoffs, la D1, c’est un match par semaine et là aujourd’hui encore plus il y a un resserrement et oui toutes les équipes ont un potentiel à faire les playoffs. Nous comme tout le monde, on veut faire les playoffs, mais ça ne va pas être facile, on le sait bien. On avance étape par étape. Avant de commencer à penser aux playoffs on va commencer par penser au premier match de la saison... On a nos objectifs mois par mois et bien sûr qu’on veut faire les playoffs, c’est une évidence, mais on verra comment ça se passe, il y a tellement de paramètres entre les blessures ou autres éléments clé. Le championnat, c’est un match de coupe toutes les semaines, et tout le monde peut battre tout le monde. » 

Propos recueillis par Guillaume François
 



Le mot du Coach : Luc Chauvel (France)

En Attente
 



« L'ambition est le maintien » 
 

Le mot du Coach : Pierre Bergeron (Canada)

« Les résultats ne sont pas là. Sur le premier match contre Mont-Blanc, ils avaient joué plus de matchs amicaux que nous, ils étaient mieux rodés. Le deuxième match ressemblait plus à un match de saison, on a vu tout de suite que l'on était prêt, on n'a pas fait trop d'erreurs avec un résultat espéré (victoire 4-1). Par la suite, on a enchaîné les matchs avec quatre matchs en huit jours dont 3 déplacements. Ce camp d'entraînement a été assez éreintant. Mes exigences sont différentes de l'entraîneur précédent, c'était plus intense avec peu de temps de pratique. Au moins, on a vu beaucoup de temps de glace. Il nous reste à mettre plus de structures pour faire face au championnat. Pour une jeune équipe, c'est important d'avoir beaucoup de temps de préparation avant de démarrer le championnat, c'est ce qu'il nous a manqué avec tous ces matchs amicaux. »

Vous bénéficiez de l'apport du centre de formation U20 de Grenoble. Votre effectif n'est pas arrêté et va probablement évoluer.

« Oui, ça va continuer de tourner. C'est ce que j'ai accepté en venant ici, de faire le développement de ces jeunes et de leur permettre de se préparer encore plus pour Grenoble. Quand on regarde des jeunes comme Bachelet, Sirodin, cambesse, Navarro, c'est intéressant pour eux de vivre l'expérience en D1 pour l'avoir dans leur bagage d'expérience le jour où ils feront le saut en Magnus. Ça leur demande beaucoup d'ajustement, ils évoluent entre deux et trois équipes (Chambéry, U20/Magnus Grenoble et D2 Vaujany). Ça me demande aussi beaucoup d'ajustement, car ces joueurs ne vont pas recevoir les mêmes consignes dans les autres équipes, on doit constamment s’ajuster. C'est le programme général qui en ressort gagnant. Les joueurs ont plus de temps de glace et d'expérience. Ça compte d'avoir deux matchs par semaine plutôt qu'un seul. C'est une très bonne façon de fonctionner de l'organisation de Grenoble. C'est un bon entre-deux en comparaison du hockey nord-américain avec 2 à 3 matchs par semaine et un seul en France. »


Les Ambitions de l'équipe : 
 
« L'ambition est le maintien. Par contre, on sait que si on progresse bien, on peut devenir une équipe dangereuse. On a de bons vétérans et de bons jeunes. On a gardé Joé Dubé, Vincent Crivello, David Chevrier, Edgar Protcenko et notre gardien David Richer qui ont eu du succès l'année passée. On a recruté Malik Johnson, qui a joué en universitaire canadien, un joueur d'énergie avec un bon bagage de hockey et Vincenzo Renda qui est un bon défenseur droitier qui apportera en avantage numérique. Lui aussi vient d'universitaire, il a eu un bon parcours et a été en équipe étoile. Il reste une place ouverte, on va voir comment les choses vont se dérouler, comme les blessures pour savoir si on recrutera. Mon boulot sera de m'assurer que tout le monde soit sur la même page, et là, on pourra rivaliser avec les bonnes équipes du championnat. »


Propos recueillis par Jean-Christophe Salomé
 


« il y a 13 équipes qui visent les Playoffs, donc ce ne sera pas un objectif aisé »


Le mot du Coach : Julien Pihant (France)

« Je suis ravi du groupe constitué, on a fait juste un petit changement pendant la préparation, on a changé un joueur étranger, on a récupéré Vepsäläinen qui avait quitté Tours. Honnêtement, on a un bon groupe, travailleur, déterminé qui a envie de faire une bonne saison. On sait que le championnat de D1 est très dense et très homogène donc ça ne va pas être une partie de plaisir, mais on a envie d’être le poil à gratter à chaque match présenté sur le championnat. Jouer chaque match pour le gagner. On est satisfait des joueurs français qu’on a été cherchés, et très satisfait des étrangers qu’on a pris. Comme à chaque année, malheureusement, on a un turnover assez important parce qu'on veut changer quelques-uns, puis il y en a d’autres qui sont aspirés par d’autres clubs et c’est toujours un éternel recommencement. La mayonnaise commence à prendre et on est content de ce qu’on voit à la période où l’on est. » 


Les Ambitions de l'équipe : 

« En premier, on veut faire les Playoffs, peu importe à quelle place on va se situer, on veut vraiment rentrer dans les Playoffs et puis après tout peu arriver. L’objectif est d’aller le plus loin possible et d’être ambitieux. Ça ne sera pas facile, car il y a 13 équipes qui visent les Playoffs donc ce ne sera pas un objectif aisé, mais on va se donner les moyens pour réussir. On essaye d’être une équipe complète, discipliné dans un système, joué en équipe puis d’être agressif quand il faut et de faire au mieux pour gagner nos matchs. » 


Propos recueillis par Guillaume François
 

« L'objectif est de se maintenir en D1 »


Le mot du Coach :  Michal Divisek (République tchèque) 

Motivé pour coacher une D1 qui plus est dans un club porteur pour lui d'un projet sportif motivant pour le hockey majeur comme mineur, Michal Divisek est venu pour s'inscrire si possible dans la durée pour mener un travail à long terme. 
« Je dois intégrer de jeunes joueurs dès cette année et pour cela, en plus de mon travail de Head coach, je serai assistant pour les U20 élite et U20 excellence de l'entente HCLR (Clermont, Lyon, Roanne) afin de suivre au plus près les éléments les plus prometteurs ». Entente regroupant des jeunes des trois clubs de U15 à U20 pour offrir des équipes performantes pour le championnat élite et excellence.
Le coach principal de cette entente étant l'entraîneur de Lyon, Eric Sarliève, Michal ne manque pas d'ambition dès cette saison.
En effet pour lui  «  L'objectif est de se maintenir en D1 mais pour moi si je peux accrocher les play-offs  car je ne veux que l'on joue que pour le maintien. Il faudra cependant un peu de temps pour mettre notre jeu en place car l'effectif est très jeune et de plus pas mal renouvelé. Il faut donc intégrer beaucoup de choses et de joueurs. Il va donc falloir travailler dur mais j'espère que l'on validera un bon système de jeu qui conviendra à l'équipe. Après il faudra regarder dans le futur ce qui faudra améliorer dans les structures, notamment pour avoir plus d'heures de glace ; voir avec les universités pour une sorte de partenariat pour améliorer les conditions de travail des nombreux étudiants dans l'équipe. » 
Quelles sont ses premières impressions au sortir des matchs de pré-saison :  «  Il y a du boulot mais, si je ne suis pas encore satisfait, j'ai vu déjà une progression. Les joueurs commencent à comprendre le système que je veux mettre en place »

Les Ambitions de l'équipe : 

 Plus que jamais et il faut bien le dire contraint par un budget limité, le club arverne continue dans sa politique d'appel à de nombreux espoirs dont un nombre certain encore juniors. Son ambition est une intégration suffisamment réussie pour que l'équipe première puisse s'assurer dans un premier temps le maintien et tenir dans l'avenir un rôle plus prépondérant dans cette division.

Propos recueillis par Patrick Poitrineau
 

 
Le mot du Coach : Pierrick Rézard (France)
 
En Attente
 


Le mot du Coach : Jan Plch (Slovaquie)

En Attente

Retrouver la présentation complète rédigée parn Stéphane Claudez
 


« Le club ne vise pas la montée »


Le mot du Coach : Luc Tardif jr (France)

« Nous avons fait trois matchs amicaux contre des magnus. Une victoire assez surprenante contre Nice, mais on a vraiment bien joué défensivement et ils ont aussi été un peu surpris. C'était la première fois que le club battait une équipe de Magnus. Ensuite contre Gap lors de la Riviera Cup puis une courte défaite à Briançon. On a fini par deux matchs contre Chambéry gagné 5 - 1 et un autre contre Roanne. Dans l'ensemble, je suis assez satisfait de la pré-saison. Au niveau du recrutement, on a changé très peu de joueurs. On a gardé environ 80 % de l'effectif. Quelques Français sont arrivés pour apporter du sang neuf comme Maxence Leroux, Antonin Marcelle qui sont des joueurs que je connais bien et que je ciblais depuis un moment. Je suis très content qu'ils soient là. On a un bon groupe de jeunes Français qui ont des responsabilités. C'est la philosophie du club. On va voir ce que ça sonne sur le début de saison, pour l'instant, je suis satisfait. Notre premier match contre Toulouse sera intéressant, mais surtout notre premier match à l'extérieur contre Epinal. Nous sommes toujours en partenariat avec Gap (licences bleues). Ce partenariat fonctionne très bien et dans les deux sens. Ils ont des joueurs qui peuvent venir chez nous comme Mathieu Mony, Louis Cirgues, Maxence Bortino et Paul Joubert. On n'aura probablement pas Paul Joubert, puisqu'il est vraiment bien ancré dans l'effectif de Gap. Inversement, certains de nos joueurs vont jouer le mardi avec Gap. Le but est de donner plusieurs niveaux de développement à nos jeunes Français, Cela fonctionne très bien et on est ravis de continuer dans ce sens. On a vraiment une relation très étroite avec Gap, je suis en relation permanente avec Eric Blais. » 


Les Ambitions de l'équipe :

« Le club ne vise pas la montée. On ne se met pas de pression particulière sur le titre de champion. On est très contents de l'avoir eu l'an dernier, mais c'étaient des conditions particulières. On espère que cette saison se jouera dans des conditions normales avec des playoffs. La D1 est un championnat très relevé. Ce sera très serré. C'est très difficile de faire des pronostics entre la première et la douzième place.
Notre objectif premier est de se qualifier en playoffs. On est concentrés sur le présent. La philosophie est sur le développement plus que sur le résultat.. »



Propos recueillis par Jean-Christophe Salomé
 


« faire preuve d’ambitions pour atteindre les play-offs »


Le mot du Coach : Julien Guimard (France)

« La D1 sera de nouveau très relevée cette saison. Il n’y a qu’à jeter un œil sur le recrutement des autres formations de la division. Il est donc primordial de rester humble, mais de faire preuve d’ambitions pour atteindre les play-offs en travaillant avec régularité, pour être compétitif contre tous nos adversaires, en croisant les doigts que la pandémie nous laisse tranquilles. Nous voulons retrouver nos supporters et des patinoires avec du public... »


Les Ambitions de l'équipe :

« L’objectif principal du club est avant tout la participation aux play-offs cette saison. Dans un championnat de Division 1 extrêmement relevé, les joueurs auront pour ambition de tout donner pour tenter d’égaler la précédente campagne, où les Yétis avaient atteint les demi-finales du championnat sans  pouvoir défendre leurs chances, à cause du démarrage de la crise sanitaire liée au COVID-19 »


Propos recueillis par Alexandre Juillet
 


« faire partie des Playoffs à la fin de la saison régulière. C’est le projet cette saison pour les Vipers. »


Le mot du Coach : Eric Labrosse (Canada)

« Il y a eu beaucoup de changements l’été passé et il y a la chimie d’équipe à instaurer en ce moment. C’est la première chose à réaliser, car il y a seulement 7 joueurs de la saison passée dans l’équipe, j’ai ajouté 13 à 14 nouveaux joueurs donc c’est un gros travail en un mois de préparation de créer une chimie d’équipe et d’essayer d’avoir le groupe prêt à travailler tous ensemble au premier match de la saison que l’on va avoir ici le 9 octobre à Montpellier. En ce moment, c’est le gros du travail avec autant de changement où l’on doit aussi trouver la chimie sur les blocs. C’est à moi de voir qui travaille bien ensemble et ceux qui ont des affinités ensemble, donc c’est un petit peu tout cet amalgame que je dois à trouver. C’est dans le processus dans lequel on est en ce moment et un processus où les joueurs doivent s’habituer à moi, et moi, je dois apprendre à les connaître, car on est pratiquement tous nouveaux. Depuis les 4 dernières semaines, on travaille extrêmement fort sur glace et hors glace pour mettre les choses en place et être prêt pour la première semaine. Avec les saisons passées qui ont peut-être connus un peu moins de succès, c’est le temps de changer les choses et d’emmener un peu plus de résultats positifs au futur du club. Notre but, c’est d’être très compétitif et d’être une équipe difficile à jouer pour les adversaires et de surprendre beaucoup de clubs, d’essayer de se frayer un chemin jusqu’aux Playoffs.»  


Les Ambitions de l'équipe :

« Cette année, les ambitions sont comme je l’ai dit aux joueurs, c’est de faire les Playoffs. Je n’ai pas de rang particulier auquel on veut terminer, c’est de faire les Playoffs, c’est l’objectif que l’on a en tête depuis le début du camp d’entraînement jusqu’à la fin de la saison régulière. Le projet peut sembler ambitieux pour certains qui ont connu les Vipers des dernières saisons, mais en même temps, on a recruté de très bons joueurs étrangers, puis nous avons beaucoup de jeunes joueurs Français que je suis pour bien se développer tout au long de la saison pour justement créer cette bonne chimie. Notre but, c’est de vraiment faire partie des Playoffs à la fin de la saison régulière. C’est le projet cette saison pour les Vipers. » 


Propos recueillis par Guillaume François
 


« On fait partie des équipes qui aimeraient être Champion »


Le mot du Coach : Martin Lacroix (Canada)

« Depuis plusieurs années, la D1 monte en puissance, le niveau de jeu augmente d’année en année, le hockey est de plus en plus professionnel au niveau de la Ligue Magnus et de la D1. J’ai remarqué qu’il y a beaucoup d’homogénéité dans cette ligue-là (D1) tout le monde peut battre tout le monde, où il y a beaucoup d’équipes qui affichent de grosses ambitions. Nous, on ne s’est pas caché avec les Corsaires de Nantes où ce sera ma troisième année, de bâtir une équipe avec une ambition d’être au plus haut possible. On fait partie des équipes qui aimeraient être Champion, mais on n'est pas seul, il y a de très bonnes équipes. La compétition va être féroce tout au long de la saison. 
Cette année niveau recrutement, nous avons perdu des bons joueurs Brendan Hamelin, Karl Léveillé, Martinka, Prokop, Perron-Fontaine, Genest, .. Des gros morceaux. Nous avons fait un recrutement que l’on croit profitable pour nous, en allant chercher de très bons joueurs d’expériences. Tim Crowder à l’attaque que l’on ne présente plus en France et qui a même joué en EIHL en Angleterre. En défense Mathieu Gagnon qui a beaucoup d’expérience en Magnus, Cameron Marks qui était à Neuilly et pour moi, c’est une très belle surprise. Après nous avons d’autres gars d’expériences comme Bryan Ten Braak qui était à Mulhouse depuis plusieurs années. On aime beaucoup la profondeur de notre équipe que nous avons en ce moment où je pense que l’on va avoir pratiquement 4 blocs. Le recrutement réalisé correspond à une certaine continuité, de ne pas être moins bon que l’an passé. L’attitude des joueurs sur le camp a été très professionnelle et je suis confiant pour la suite. Beaucoup d’équipes veulent se qualifier pour les Playoffs, mais nous, c’est non seulement pour les Playoffs, mais le plus haut possible dans le tableau. »


Les Ambitions de l'équipe :

« Nous avons discuté avec l’organisation, avec les joueurs et on ne passera pas l’année ou chaque semaine à parler de Ligue Magnus à répétition. Une chose que nous sommes bien obligés d’admettre et ce sera la même chose pour d’autres équipes, on vise à être Champion, mais je sais que c’est très difficile, car je l’ai vécu avec Bordeaux la première année où on a perdu en finale, la deuxième on était attendu partout, et même si on avait trouvé le moyen d’être champion ce n’était pas facile. Évidemment, on affiche nos ambitions notre but, c’est d’essayer d’être champion. On sait très que bien que nous ne sommes pas seuls il y a beaucoup de très bonnes équipes en D1 où l'on sait que nous aurons un championnat très très relevé.»


Propos recueillis par Guillaume François
 
 


« les ambitions sont les Playoffs puis après de faire du mieux possible »


Le mot du Coach : François Dusseau (France)

« Pour moi, c’est une équipe avec beaucoup plus de travailleurs avec des joueurs un peu moins talentueux que la saison passée, mais des joueurs qui travaillent dans les deux sens de la patinoire. On va avoir un groupe qui va travailler, c’est ce que ça nous a démontré sur les matchs amicaux. Les matchs amicaux étaient une mise en bouche, le championnat va commencer et ça n’a rien à voir. Il y a un championnat très relevé au niveau de la division 1. Depuis un mois que nous avons commencé, les gars ont bien bossé, on a fait 10 matchs amicaux, on a joué des équipes de Magnus, des équipes de D1, des équipes de D2, pour pouvoir s’adapter à chaque niveau, et ça a permis de voir les automatismes que l’on avait encore à travailler, car l’on avait encore pas mal de choses à travailler. Je dirai qu’il y a du positif, mais les matchs amicaux sont sans enjeu sans pression. Maintenant, le plus dur va commencer. On sait que l’on a des blessés aussi, les licences, des joueurs avec des matchs de suspensions, on fait que tous ces paramètres nous permettent d’essayer de trouver des automatismes avec qui peut jouer avec qui est ainsi de suite. On a une équipe qui est pas mal jeune, on a donné la chance à pas mal de jeunes en faisant nos licences bleues avec Amiens et Cergy et ça, c’est un plus, car il faut continuer à développer les jeunes joueurs Français. » 


Les Ambitions de l'équipe :

« Les ambitions de Neuilly sont toujours d’aller faire les Playoffs. Depuis des années, c’est ce qui a été fait. La saison passée avec l’année compliquée que l’on a connue, on a été faire la demi-finale à Cergy. L’année d’avant (2019/2020) on s’était fait sortir en quart de finale, et l’année d’avant (2018/2019) en finale. Neuilly, c’est une équipe qui fait souvent les Playoffs, cette année, c ‘est encore l’ambition parce qu’il y a des grosses équipes qui ont fait de gros recrutements, maintenant pour nous, c’est d’aller jusqu’au bout. On va jouer à 4 blocs pour aller le plus loin possible, mais on sait qu’on n'est pas les seuls. Pour nous les ambitions ce n’est pas de monter en Magnus on pas la patinoire ce qu’il faut pour y aller. Pour le sportif, les ambitions sont les Playoffs puis après de faire du mieux possible, mais il va falloir y entrer, car il y a minimum 13 équipes qui peuvent frapper à la porte. Il va y avoir 2 championnats le premier, c’est de rentrer dans les huit, puis le deuxième, les Playoffs ce qui reste la cerise sur le gâteau. À mon avis, il y aura pas mal de prétendant cette année, sans enlever Marseille qui a été Champion la saison passée où ils joueront avec le costume de Champion et toutes les équipes voudront les battre.»


Propos recueillis par Guillaume François
 


Le mot du Coach : Daniel Bourdages (Canada)

En Attente
 


« tout le monde connaît le challenge avec 6 points de pénalités »


Le mot du Coach : Frank Spinozzi (Canada)

« Pendant l’hiver passé, j’ai reçu quelques offres, mais je voulais avoir une année sabbatique, et au printemps mon agent avait reçu quelques offres, j’avais décidé que je serais peut-être intéressé à l’avenir, mais peut-être pas n’importe où je voulais un défi intéressant, puis j’ai été mis en contact avec Tours et on a trouvé un terrain d’entente, c’est un projet qui m’intéressait.
 Pour l’équipe, elle a bougé, je pense que ça va prendre quelques semaines avant qu’on puisse atteindre un certain art d’aller. Il y a aussi les 6 points qui nous manquent pour commencer l’année qu’on va devoir essayer de réparer le plus rapidement possible dans notre chance de faire des playoffs. On sait que ça ne se rattrapera pas du jour au lendemain donc ça va être omniprésent dans l’année. Sinon tout le monde est très positif tout le monde à hâte de commencer, tout le monde connaît le challenge avec 6 points de pénalités…  
Au niveau des buts on a fait un bon recrutement, on est très à l’aise avec nos 2 gardiens, au niveau de la défensive on a de la jeunesse, de l’expérience, puis au niveau de l’attaque, c'est la même chose on a des bons jeunes puis on a des joueurs un peu plus aguerris, on essaie de bien cadrer nos jeunes pour continuer leur développement. C’est une équipe qui je crois va pouvoir se battre chaque soir ..
Ce ne sera peut-être le niveau de Nantes, Neuilly, Marseille et Épinal mais je pense qu’il va y avoir très peu de différence entre le haut du classement et le bas. Ça sera très serré la D1 cette année.
On a eu un camp d’entraînement qui a commencé très tard, mais très intense avec 10 matchs en 20 jours donc on savait que ce serait exigeant et puis on a été capable de voir que malgré la fatigue, on serait compétitif tous les soirs et c’est ce qu’on voulait vérifier. Avec un peu plus de repos entre les matchs, on pense que l’on sera un peu plus performant sur le long terme. Je pense que l’on va être une équipe qui tous les soirs va avoir une chance de gagner, mais il va falloir vraiment que les 20 joueurs poussent dans la même direction pour qu’on puisse avoir du succès. On ne pourra pas se permettre de jouer à 10 joueurs puis d'espérer gagner parce qu’on est bourré de talent, il faudra prendre l’effort de tout le monde. »  


Les Ambitions de l'équipe :

« Avec le handicap de 6 points, le premier objectif sera de les récupérer le plus rapidement possible. Le deuxième objectif va être de rattraper le bas des Playoffs, on va essayer de rentrer dans les Playoffs, on croise les doigts… Si on fait les Playoffs, c’est évident que si on rajoute les 6 points ça voudrait dire que l’on pourrait jouer le haut du classement, alors ça sera d’atteindre cet objectif-là. »


Propos recueillis par Guillaume François

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
ham a écritle 08/10/2021 à 18:17  
une question : l'anti-chambre ou plutôt l'antichambre?
ham a écritle 08/10/2021 à 18:06  
je ne savais pas que le championnat de Division 1 est extrêmement relevé on m'apprend quelque chose par contre effectivement tout le monde peut battre tout le monde
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...