trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : 22ème journée : Grenoble vs Angers
5-3
(1-2 3-0 1-1)
Le 04/12/2022
Grenoble, Patinoire Pôle Sud
Grenoble  ] Angers  ]
Un duel HAUT sommet
 
La première grosse rencontre du championnat se présente enfin à pôle sud avec la réception d’Angers, actuellement solide 3e avec 10 points d’avance sur son poursuivant Cergy. Les Ducs seront également les adversaires de Grenoble en demi-finale de Coupe de France dans exactement 1 mois. Les deux équipes voudront marquer les esprits d’autant plus qu’au match aller Grenoble était allé s’imposer aux tirs au but à l’Iceparc. Les locaux sont toujours privés de Jalasvaara et Aubin. Angers aligne sa nouvelle recrue Meija mais est privé de Dusseau et Gaborit.
 
Grenoble, Patinoire Pôle Sud, Hockey Hebdo Nicolas Scordialo le 05/12/2022 à 10:15
FICHE TECHNIQUE

4097 spectateurs
Arbitres : MM. Barbez et Bliek assistés de MM. Douchy et Margry
Buts :
Grenoble : ; 14.46 Joël Champagne ; 26.48 Kyle Hardy (ass Adel Koudri et Julien Munoz) ; 27.16 Sacha Treille (ass Joël Champagne et Pierre Crinon) ; 33.46 Damien Fleury (ass Dylan Fabre et Bobby Raymond) ; 44.09 Sacha Treille (ass Adel Koudri et Nicolas Deschamps)
Angers : 04.26 Nick Ross (ass Zack Torquato et Maurin Bouvet) ; 16.57 Jonathan Charbonneau (ass Philippe Halley) ; 47.23 Jonathan Charbonneau (ass Matt Prapavessis et Philippe Halley)
Pénalités
16 minutes contre Grenoble
12 minutes contre Angers
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 22ème journée : Grenoble  vs Angers  - Un duel HAUT sommet
photo: Laurent Lardière (archives)
Pas de phase d’attente, Charbonneau trouve le poteau alors que Rouhiainen puis Koudri testent Cowley. Une première faute grenobloise permet aux visiteurs d’installer leur jeu de puissance où Giroud voit ses 2 lancers stoppés par Stepanek. Les Ducs pressent et Ross de la bleue trompe le portier isérois [0-1 / 4’26’’]. Angers continue de mettre la pression, ça patine fort et vite. Les grenoblois ont peu d’occasion, Flavian Dair puis Fabre échouent face au gardien. Le second jeu de puissance angevin ne proposera aucun tir, mais au complet Llorca lance de la bleue, parfaitement arrêté par Stepanek. Sur une pénalité différée contre Angers, Fleury règle ses comptes laissant ainsi les 2 équipes à 4 contre 4. Champagne lutte contre la bande récupère le palet et se joue du gardien pour égaliser [1-1 / 14’46’’]. Le joueurs patinent vite et Treille semble se faire faucher sans réaction des arbitres alors que Stepanek réalise un bel arrêt. Sur l’engagement qui suit il est trop lent et Charbonneau nettoie sa lucarne [1-2 / 16’57’’]. Les zébrés ont décidément le sifflet facile contre Grenoble. Le jeu de puissance est bien installé et Torquato échoue par 4 fois sur Stepanek bien en place. Une nouvelle faute angevine non sifflée énerve les locaux qui se retrouvent du coup en double infériorité mais le cerbère isérois stoppe tout avant qu’une légère bagarre ne vienne ternir la fin du tiers.

Il reste 34’’ de supériorité pour Angers en ce début de second vingt, Prapavessis trouve le plastron de Stepanek. Au complet le jeu est toujours aussi rapide et engagé. Quattrone n’est pas loin de tromper Cowley, les locaux poussent pour égaliser et son dans un temps fort. Hardy de la bleue adresse un missile contre lequel le gardien ne peut rien [2-2 / 26’48’’]. La même ligne repart de derrière sa cage, Champagne s’élance, sert Treille décalé [3-2 / 27’16’’]. Avec 2 buts coup sur coup Richer appelle un temps mort pour recadrer ses troupes et couper l’élan grenoblois. Fleury, dans le viseur des arbitres depuis le début, retourne en prison alors qu’il avait reçu un coup de coude. En supériorité Prapavessis est tout proche de l’égalisation alors que Charbonneau trouve l’équerre. De retour sur la glace Fleury est chaud bouillant et sert Deschamps qui ne trompe pas Cowley. De nouveau en infériorité, les grenoblois vont faire basculer le match. Fabre récupère le palet à sa bleue, fait parler sa vitesse et offre un caviar à Fleury [4-2 / 33’46’’]. Hardy n’est pas loin de son doublé, toujours en infériorité numérique. Après un cafouillage devant la cage de Stépanek, le palet franchit la ligne. Le but sera refusé pour une raison non annoncée, mais il se pourrait qu’il ait été marqué du patin. Grenoble termine le tiers en zone offensive sollicitant le gardien angevin qui tient bon.

Le premier jeu de puissance grenoblois est enfin sifflé après 42’ de jeu mais il n’arrive pas à s’installer. Prapavessis dégage au dessus des protections laissant ses coéquipiers en double infériorité. Grenoble presse, Treille nettoie la lucarne gauche de Cowley qui avait perdu sa crosse [5-2 / 44 ’09’’]. Charbonneau dévie le palet sur un gros lancer de Prapavessis et signe un doublé [5-3 / 47’23’’]. Le jeu ne perd pas en intensité ni en vitesse et les gardiens sont très sollicités. Angers se verrait bien revenir au score mais Stepanek dit non à Ritz puis encore à Charbonneau. Une nouvelle supériorité grenobloise permet à Cowley de montrer l’étendue de son talent interdisant à Fabre l’accès à son filet par 3 fois. Après n’avoir sifflé aucune pénalité contre Angers en 2 tiers, les arbitres se rattrapent et offre un 3e jeu de puissance aux grenoblois pour finir le tiers, tuant tous les espoirs des Ducs. Le score ne bougera plus, Charbonneau et Treille tout deux auteurs d’un doublé sont élus joueurs du match.

Prestation très abouties des Brûleurs De Loups qui auront lâché la meute pendant 60 minutes sans jamais ralentir. Un match d’une grosse intensité qui devrait laisser des traces dans les organismes et les têtes des protagonistes. Les grenoblois ont été très offensifs ; sans leur excellent gardien les angevins auraient pris l’eau. Coté défense Grenoble a toujours su revenir faire bloc devant son gardien privant ainsi les Ducs d’occasions de tirs alors qu’ils ont pourtant la seconde meilleure attaque du championnat. Il leur faudra refaire le même coup jeudi face à leur dauphin rouennais, meilleure attaque avec comme dernier rempart Pintaric toujours aussi bon depuis son retour.
 
 
© 2023 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
baloobdl a écritle 05/12/2022 à 23:41  
Bonjour, je suis heureux de constater que l'auteur de l'article qui, fait une superbe analyse du match, mentionne le fait que les arbitres aient sifflé pendant deux tiers complets des fautes soit disant grenobloises en omettant le plus clair du temps, les fautes angevines, identiques en tout point à celles sifflées contres Grenoble. Je m'insurge ici devant une partialité ignoble de la part de ces arbitres... Entre un qui sifflait les fautes avec un tète de pitbull en folie et l'autre qui a dû venir avec son labrador pour ne pas se perdre en rentrant chez lui.... Nous avons eu hier soir affaire à une horreur d'arbitrage et j'aimerais, que la commission d'arbitrage étudié à fond les vidéos. Merci aux autorités de la FFHG de se pencher sur ce problème d'arbitrage récurrent en France.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...