trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : 26ème journée : Grenoble vs Epinal
4-5
(0-0 1-4 3-0 0-1)
Après prolongation
Le 13/02/2015
Pôle Sud
Grenoble  ] Epinal  ]
Epinal récupère la 8ème place à Pôle Sud
 
Pôle Sud accueillait la dernière et 26ème journée de saison régulière de Ligue Magnus, hier soir, et voyait s’affronter Grenoble et Épinal. Dans ce championnat serré, Grenoble voulait assurer sa première place tandis qu’Épinal souhaitait se placer le mieux possible pour les phases finales. Les Brûleurs de Loups, défaits dans la semaine à Gap, avaient à cœur de finir en tête de la Ligue devant leur public et patienter les quinze prochains jours sereinement après une dernière victoire. Les Spinaliens sont loin d’être de simples faire-valoir et comptent bien se rattraper après le revers subi à domicile, cette semaine, face à Brest.
 
Pôle Sud, Hockey Hebdo Jérémy Cret, Damien Magnat le 14/02/2015 à 16:35
FICHE TECHNIQUE

3500 spectateurs
Arbitres : M. Colléoni assisté de MM. Margry et Courgeon
Buts :
Grenoble : ; 34.08 Jordann Perret (ass Toby Lafrance et Dominic Jalbert) ; 42.10 Yorick Treille (ass Félix Petit et Mitja Sivic) ; 47.20 Mitja Sivic (ass Eric Chouinard et Sam Roberts) ; 59.57 Eric Chouinard (ass Jordann Perret et Pierre-Luc Lessard)
Epinal : 27.22 Ken Ograjensek (ass Peter Valier et Pierre-Charles Hordelalay) ; 36.20 Ken Ograjensek (ass Nicolas Leonelli et Aziz Baazzi) ; 37.09 Jan Plch (ass Michal Petrak) ; 38.26 Nicolas Leonelli (ass Ken Ograjensek) ; 60.46 Jan Plch (ass Maxime Moisand)
Pénalités
14 minutes contre Grenoble
14 minutes contre Epinal
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 26ème journée : Grenoble  vs Epinal  - Epinal récupère la 8ème place à Pôle Sud
photo: Jean-Christophe Salomé
Le Gamyo est le premier à se montrer dangereux. Aziz Baazi, plein axe aux abords de la cage, prend un tir puissant repoussé par les bottes du gardien grenoblois au bout de trente secondes de jeu. Jan Plch n’a pas plus de réussite deux minutes plus tard. Les Grenoblois répondent enfin grâce aux jeunes, par Perret et surtout par Lamirault qui trouve la mitaine de Hocevar (03’03).

Les deux équipes se neutralisent. L’ancien grenoblois Le Blond reste sur la glace, quelques instants après avoir reçu un mauvais coup, et suscite enfin l’intérêt des spectateurs pour ce qui se déroule sur la glace (10’44).

Epinal est ensuite pénalisé pour surnombre. Hocevar doit effectuer un sauvetage in extremis sur Roberts, sur la seule tentative dangereuse des BDL pendant ces deux minutes de supériorité. Les visiteurs sont encore pénalisés (15’11) mais Grenoble ne se procure aucune occasion dangereuse. C’est même Epinal qui parvient à garder le contrôle du palet. Il faut un échange d’amabilités sur la glace pour réveiller l’enceinte et provoquer une supériorité numérique grenobloise. Le capitaine grenoblois, Chouinard, échoue au slot sur un beau centre de Yorick Treille sur la seule occasion dangereuse de la supériorité grenobloise.

Pendant un tiers durant lequel Grenoble a joué en supériorité par trois fois, les hommes de Martel sont restés stériles. Epinal fait mieux que tenir face aux Grenoblois, ils font jeu égal à égalité numérique. Le niveau de jeu n’est clairement pas au niveau attendu et ce tiers restera comme l’un des plus ennuyants de la saison.

Tirs : 12/6 pour Grenoble
Engagements : 10/10



Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 26ème journée : Grenoble  vs Epinal  - Epinal récupère la 8ème place à Pôle Sud
photo: Jean-Christophe Salomé
Moins de trente secondes après le début du second tiers, Epinal bénéficie d’une situation de supériorité numérique. Malheureusement pour eux, leur jeu de puissance est aussi inefficace qu’a été celui des BDL durant le premier acte. Il faut attendre cinq minutes pour voir une action intéressante mais Ograjensek fait briller Michal Zajkovski de près.

Toby Lafrance lance, lui aussi, à la cage, pour les Grenoblois  cette fois, mais n’est pas plus en réussite. Quelques instants plus tard, Gustaffson ne peut briller que par son manque de discipline en faisant trébucher son adversaire devant les yeux de l’arbitre à mi-glace (27’12). Dix secondes plus tard, Epinal prend l’avantage lorsque Valier centre depuis le coin de la glace pour Ograjensek qui ajuste le gardien isérois (27’22 0-1 Ograjensek ass. Valier & Hordelay sup. num.).

Les deux équipes jouent par la suite à quatre contre quatre. Félix Petit la joue malin en reprenant le rebond depuis la balustrade en tentant de passer le puck entre les jambes du gardien mais Hocevar est vigilant (29’07). Eric Chouinard se procure la plus grosse opportunité de scorer pour Grenoble lorsqu’il part en contre depuis la zone défensive mais son revers ne trompe pas le gardien spinalien (31’54). Epinal est poussé à la faute et se voit pénaliser (32’09).

Les locaux mettent une grosse pression sur la cage adverse. A une seconde de la fin de la pénalité spinalienne, Jordann Perret pousse le puck au milieu de la forêt de jambes et ramène son équipe à égalité (34’08 1-1 Perret).

L’égalité au tableau d’affichage ne dure pas longtemps. Leonelli, sur le côté, effectue un tir croisé repoussé par Zajkovski, en plein dans l’axe, que Ograjensek reprend de volée et loge le palet dans le haut du filet (36’20 1-2 Ograjensek ass. Leonelli).

Moins d’une minute après, Plch y va tout seul, contourne le défenseur face à lui et longe le slot afin de glisser le palet habilement au fond des filets grenoblois (37’09 1-3 Plch ass. Petrak).

Le match s’emballe. Valier est tout près de marquer mais son angle de tir est trop fermé après avoir joliment passé le dernier défenseur grenoblois. L’action suivante voit Epinal conforter son avance. Le Gamyo remporte la mise au jeu en zone adverse, Leonelli fait le tour de la cage et lève le palet au second poteau à la sortie de son mouvement. Zajkovski, resté au centre de la cage et qui ne prend pas son poteau, voit le palet finir au fond de son but (38’26  1-4 Leonelli ass. Ograjensek).

Les BDL sont assommés même si Chouinard, en leader, tente de remettre son équipe dans le droit chemin et oblige le portier du Gamyo à effectuer un arrêt acrobatique avant le gong.

Les BDL sont sifflés par les 3500 personnes présentes ce soir. C’est mérité étant donnée la prestation proposée. Les Grenoblois se sont réveillés après le premier but adverse avant de subir les vagues offensives décisives du Gamyo.

Tirs : 16/12 pour Epinal
Engagements : 18/14 pour Grenoble


Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 26ème journée : Grenoble  vs Epinal  - Epinal récupère la 8ème place à Pôle Sud
photo: Jean-Christophe Salomé

Epinal donne le bâton pour se faire battre dès l’entame du dernier acte. Vincent Kara laisse ses coéquipiers à quatre contre cinq. Yorick Treille, devant la cage, dévie subtilement un lancer de Félix Petit qui termine au fond de la cage spinalienne (42’10 2-4 Treille ass. Petit & Sivic sup. num.).

Après quelques chamailleries en milieu de glace entre Goulet et Treille, Hocevar est obligé d’effectuer un sauvetage sur Danick Bouchard (46’59). Epinal écope ensuite d’une nouvelle pénalité. Eric Chouinard, à la bleue, lance en direction de la cage, Hocevar repousse, Sivic s’en empare et ramène les BDL à un but d’écart (47’20 3-4 Sivic ass. Chouinard & Roberts sup. num.).

Stéphane Gervais se fait charger contre la balustrade, l’arbitre ne siffle rien, le Canadien tente de se faire justice lui-même et provoque un début de bagarre entre plusieurs joueurs mais récolte surtout deux minutes de pénalité (47’44). Les locaux repoussent les assauts du Gamyo et tuent la pénalité. A trois minutes du terme du match, Valier gâche un deux contre un en tirant nettement à côté. Les Grenoblois poussent. Martel fait sortir son gardien afin de jouer à un joueur de plus.

La tactique est payante. Jordann Perret fait le tour de la cage et remet dans l’axe à Chouinard qui expédie le palet au fond pour l’égalisation à seulement trois secondes de la fin du match (59’57 4-4 Chouinard ass. Perret & Lessard).

Belle remontée des Grenoblois qui retrouvent de l’agressivité dans le jeu et la réussite en supériorité numérique sur ce dernier tiers. Le momentum a alors changé de camp et les Grenoblois semblent prêts à crucifier les Spinaliens pendant la prolongation.

Tirs : 12/2 pour Grenoble
Engagements : 14/6 pour Grenoble



Au bout de quarante-six secondes, Zajkovski laisse encore un rebond exploitable aux attaquants adverses que Plch reprend tranquillement pour la victoire (60’46 4-5 Plch ass. Moisand).

Epinal réalise une bonne performance et est allé chercher sa victoire en maîtrisant, d’abord, les Grenoblois dans le premier tiers bien qu’étant en infériorité numérique plusieurs fois. Ils ont ouvert la marque mais la différence s’est faite, bien évidemment, en fin de seconde période en profitant de leur temps fort. La volonté était bien supérieure à celle des BDL et, malgré un large écart au classement, les Spinaliens ont mené les débats avec une avance confortable au compteur pendant un temps. Leur victoire aurait pu être acquise avec davantage de sérénité s’ils n’avaient pas autant été pénalisés dans le dernier tiers. Epinal encaisse ce soir des buts uniquement en infériorité numérique et il leur faudra être vigilant durant les play-offs afin de ne pas connaître des déconvenues à cause de leur indiscipline. Epinal termine huitième au classement et rencontrera donc l’Etoile noire de Strasbourg en huitième.

Les BDL ont été inefficaces, sans idées dans le jeu et sans la maîtrise que l’on attend d’un leader de Ligue Magnus pendant deux tiers. La stérilité en supériorité numérique pendant le premiers tiers en est la plus belle illustration. Malheureusement pour les Grenoblois, certains joueurs ne sont pas au niveau attendu tels Lafrance, Petit ou Bouchard qui, malgré de la bonne volonté, n’ont que très peu d’influence sur le jeu. La locomotive Chouinard tire l’offensive grenobloise vers le haut tandis que Perret se démène généreusement pour provoquer des opportunités pour lui comme pour ses coéquipiers et que Sivic est toujours à un niveau satisfaisant. La remarque est la même depuis plusieurs mois mais, à l’approche des play-off, cela pourrait poser davantage de problèmes. Michal Zajkovski, chouchou du public grenoblois depuis la finale remportée face à Rouen, n’est pas exempt de reproches ce soir tant les rebonds laissés ont été profitables aux Spinaliens et son manque de concentration flagrant sur le quatrième but du Gamyo. Espérons que le portier isérois retrouve son niveau de Coupe dès le début des phases finales.

Grenoble n’a scoré qu’en supériorité numérique ce soir et on en vient à se demander ce qu’il en aurait été si leur adversaire s’était rendu coupable de moins de fautes.

Les hommes de Martel ont quand même montré de belles qualités. La réaction lors du troisième tiers afin de réaliser un come back avec trois buts de retard est remarquable, surtout que ce n’est pas la première fois cette saison. C’est sur cette dynamique que les BDL vont devoir débuter les play-offs dans quinze jours et en aucun cas reproduire ce que l’on a vu ce soir pendant deux tiers. Malgré deux défaites lors des deux dernières rencontres, Grenoble termine premier du championnat. Une belle performance à souligner et deux semaines pour travailler afin de pouvoir espérer finir la saison en remportant un deuxième trophée.


Etoiles HockeyHebdo :
*** Ograjensek
** Chouinard, Perret, Plch
* Treille, Leonelli, Sivic
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
skisoleil a écritle 15/02/2015 à 15:03  
Tout semble déjà écrit pour une série finale en 7 matchs Grenoble-Rouen !
piadino a écritle 14/02/2015 à 17:30  
il fait toujours aussi beau sur gre
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...