Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : 41ème journée : Grenoble vs Mulhouse
2-1
(0-0 0-1 1-0 0-0  )
Après prolongation
Après tirs aux buts
Le 12/02/2019
Grenoble Pôle Sud
Grenoble  ] Mulhouse ]
Grenoble Mulhouse...pas loin de la louse
 
Face à un mal classé à domicile, un candidat au titre ne peut normalement pas faillir, mais les neuf jours de trêve ainsi que certaines absences peuvent brouiller les cartes.
 
Grenoble Pôle Sud, Hockey Hebdo Laurent Labrot + Damien Magnat le 13/02/2019 à 09:11
FICHE TECHNIQUE

3414 spectateurs
Arbitres : MM. Hauchard et Garbay assistés de MM. Gielly et Constantineau
Buts :
Grenoble : ; 47.31 Sébastien Bisaillon (ass Guillaume Leclerc et Joël Champagne) ; 70.00 Olivier Latendresse
Mulhouse : 34.34 Arturs Sevcenko
Pénalités
6 minutes contre Grenoble
20 minutes dont 10 à Esipov contre Mulhouse


Pour paraphraser un vieux slogan politique, "élections pièges à c...", la rencontre de ce soir pouvait s'intituler "match de rentrée piège à éviter" et ceci pour deux raisons principales, la première étant une trève de 9 jours qui s'est souvent traduite à Grenoble par des retours sur la glace assez difficiles et ceci même face à des adversaires plus que largement à portée. Seconde raison avec l'absence de multiples joueurs comme Manavian ou Fleury, sans oublier les deux recrues fantômes pour le moment en la personne de Hardy et de Sacha Treille. Treille me direz-vous, il y en avait au moins un près de la glace en la personne de Yorick, coach Mulhousien en quête de points, et qui avait sans doute fait la même analyse que nous avant la rencontre à savoir qu'il y avait quelques cartes à jouer ce soir.
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 41ème journée : Grenoble  vs Mulhouse - Grenoble Mulhouse...pas loin de la louse
photo: Jean-Christophe Salomé
Problème non résolu


L'affaire démarre de manière assez équilibrée même si Grenoble semble un peu plus prolixe offensivement. Rapidement, on comprend que Mustukovs est dans le coup, et la rencontre va se voir rythmée par le bruit des palets qui rebondissent sur le cerbère mulhousien comme des aimants, l'intéressé se voyant récompensé en fin de rencontre par le titre amplement mérité de meilleur joueur de son équipe et même pour nous des deux équipes ce soir.
Mulhouse qui temporise plutôt bien propose des sorties de zone propres, et à la différences d'autres équipes de bas de classement comme Strasbourg, sort régulièrement la tête de l'eau pour s'offrir quelques occasions intéressantes par le rapide Sevcenko et autres Lofquist. Grenoble n'ayant pas la capacité ce soir d'étouffer l'adversaire à la relance, et l'échec arrière restant assez inégal au fil des minutes, on se retrouve typiquement avec une rencontre qui peut basculer d'un côté ou de l'autre même si les BDL dominent à minima les débats dans cette période.

Une première pénalité contre Grenoble à 13'54 permet de voir un jeu de puissance des scorpions, assez bien ficelé mais trop lent pour inquiéter un Horak heureusement lui aussi dans une bonne soirée.

La fin de période pas désagréable montre toutefois un premier trio grenoblois assez emprunté à l'exception de Leclerc toujours incisif, les deux gardiens faisant le métier et repoussant pour le moment assez facilement des attaquants pas toujours très adroits.

Tirs 11/7 grenoble
Engagements 13/9 Grenoble

Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 41ème journée : Grenoble  vs Mulhouse - Grenoble Mulhouse...pas loin de la louse
photo: Jean-Christophe Salomé

Et ce qui devait arriver....arriva

Le retour des vestiaires livre une configuration assez semblable, mais Grenoble paraît un poil plus lent et surtout moins productif.

De quoi donner des idées aux joueurs de coach Treille qui vont bénéficier d'une pénalité bien évitable d'Hardowa pour se procurer quelques occasions et crisper le public alpin qui commence à comprendre que la soirée pourrait être plus compliquée que supposé au départ.

Si l'on excepte une belle occasion en contre du duo Baylacq - Rohat, on ne peut pas dire que Grenoble propose beaucoup de jeu offensif dangereux, avec un premier trio très en dedans à l'image d'un Kearney visiblement fatigué et certains joueurs pratiquement invisibles comme Latendresse ou  un Legault habituellement beaucoup plus remuant.

En face, on a du jeu de mouvement et même quelques phases d'attaque/défense intéressantes, sans toutefois parvenir à se créer des ouvertures suffisantes pour tromper Horak. Le problème en revanche c'est que plusieurs défenseurs grenoblois sont assez souvent en retard, et c'est ce qui va faire finalement la différence.

A 34'34, le remuant Sevcenko file au but entre deux défenseurs  et se fait stopper irrégulièrement par Trabichet bien mal secondé par Tartari régulièrement pris de vitesse  en duel défensif, l'attaquant va alors se faire justice en allant lui-même tromper Horak de belle manière  en tir de pénalité avec un joli palet bas croisé. (0-1)

La fin de période ne donne rien, Mulhouse concédant une pénalité peu évidente sur les images tv, le jeu de puissance grenoblois partagé sur la seconde et troisième période ne donnant rien.

Tirs 9/9
Engagements 10/9 Grenoble

Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 41ème journée : Grenoble  vs Mulhouse - Grenoble Mulhouse...pas loin de la louse
photo: Jean-Christophe Salomé

Le bon vieux slap arrière

La reprise voit Grenoble pousser davantage qu'en seconde période, mais Mustukovs répond bien présent et les minutes sont à nouveau rythmées par les palets rebondissants sur les protections de l'intéressé.

Après une 2+10 contre Esipov, Grenoble qui ne parvient pas à se créer vraiement des espaces en jeu de mouvement va enfin trouver la faille par Bisaillon avec un slap assez excentré et lointain, lequel troue totalement Mustukovs à 47'31. (1-1)

L'égalisation va t'elle voir Grenoble pousser plus fortement, pas franchement et les deux équipes vont tour à tour échouer au terme de contres parfois assez confus avec des tours de cage assez peu productifs.

Tirs 14/12 Grenoble
Engagements 11/10 Grenoble

En 3x3, c'est Mulhouse!

La prolongation va voir les visiteurs dominer globalement les débats, avec des équipes spéciales grenobloises assez curieusement construites à l'image d'un Tartari   souvent sur la glace au détriment d'autres arrières largement plus efficaces que lui comme Magovac pour n'en citer qu'un, ou encore un Latendresse assez peu productif après un très bon début de saison (9 buts en 41 rencontres)

Paraissant plus frais, les scorpions vont être à deux doigts de claquer le but décisif, surtout après s'être retrouvés en jeu de puissance à 66'24 dans la suite d'une faute bien grossière sifflée contre un Kearney en manque de souffle. C'est Captain Hecquefeuille lui-même qui manque de peu l'affaire et un beau rappel au public grenoblois pour fêter son retour à Pôle-Sud.

Mais le scorpion laisse passer sa chance et on va dans des tirs au but qui soulignent la proximité des deux équipes ce soir.

Tirs 10/2 Mulhouse
Engagements 3/3


Latendresse à la Barre-aka

Après deux séries soit vingt tirs, la première se soldant par une réussite de chaque côté (Draper et Champagne), la seconde bien longue se terminant finalement par un épisode original. Latendresse va frapper la barre transversale avant de se voir renvoyer pour une seconde tentative qui cette fois va entrer dans le but après avoir à nouveau heurté le métal . Grenoble l'emporte donc au final par la plus mince des marges face à des scorpions qui pourront apprécier la prolongation mais peuvent avoir des regrets de ne pas avoir justement plié l'affaire à cette occasion.

Avant les séries finales que dire?

Mulhouse a proposé ce soir une prestation intéressante. Autour d'un gardien performant, les joueurs de coach Treille ne sont pas venus en victime expiatoire mais ont joué le coup à fond. Disposant de plusieurs joueurs intéressants en attaque à l'image du très remuant Sevcenko, l'équipe renvoi une impression de jeu collectif cohérent, avec sans doute un peu de rapidité à gagner encore en jeu de puissance particulièrement. Défensivement, le domaine sans doute le plus performant ce soir car bien sollicité sur certaines minutes de domination grenobloise, avouons que la prestation était convainquante avec un Raux toujours efficace ou encore un Sepa sobre mais efficace. Non seulement on ne voit pas Mulhouse concerné par la descente mais si le calendrier de fin de saison assez difficile ne permet pas au groupe de jouer les séries finales, les scorpions peuvent espérer sortir en tête de la relégation avec de telles dispositions.

A Grenoble, avouons que la prestation de ce soir pose certaines questions. Déjà, qui sera présent en playoffs, bien malin qui peut le dire, et quel sera le rôle de joueurs comme Treille ou Hardy qui pour ce dernier n'a pratiquement pas joué de l'année? Le voir débarquer directement pour jouer un premier tour quand on connaît les difficultés à hisser son niveau de jeu pour un joueur ayant fait la saison régulière semble clairement un pari fort risqué. Après, chacun sait que de telles reprises à la suite de trêves sont toujours difficiles mais avouons que le jeu proposé ce soir face à une équipe tout de même largement inférieure peut inquiéter quelque peu. Outre une attaque peu efficace, Bisaillon étant le seul sur les trois périodes à trouver le fond des filets, on a tout de même 1/5 en jeu de puissance et des impressions mitigées en terme de collectif. Plus inquiétant encore, les trous d'air défensifs avec une paire Tartari - Trabichet peu convainquante et d'autres joueurs comme Hardowa pas franchement à l'aise dans les duels et placements en mouvement. Si la rumeur publique et les supporters voient déjà Grenoble en finale pour une explication face à l'éternel rival rouennais, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant la tuerie car on peut penser que certaines équipes comme Amiens ou Bordeaux ont tout de même d'autres cartes que Mulhouse pour ennuyer des brûleurs pas franchement impériaux en cette fin de saison régulière comme ce soir une victoire plus qu'étriquée. On sait Grenoble capable de très bien jouer mais quel effectif sera disponible pour les semaines qui viennent et surtout les joueurs de coach Terglav pourront-ils dominer pas tant les quarts de finales mais surtout les demies face à un adversaire forcément corriace et sachant jouer une série de rencontres rapprochées? Il faudra pour cela ne pas hésiter à bousculer la hiérarchie pour proposer à chacun un temps de glace et des missions en cohérence avec le talent mais aussi l'état de forme.

Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 41ème journée : Grenoble  vs Mulhouse - Grenoble Mulhouse...pas loin de la louse
photo: Jean-Christophe Salomé
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...