Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : finale, match 4 : Rouen vs Grenoble
5-4
(1-0 2-3 2-0 1-0)
Après prolongation
À Rouen, l'Ile Lacroix le 27/03/2018
Arbitres : MM. Garbay et Hauchard assistés de MM. Margry et Constantineau
2746 spectateurs
Pénalités : 8 minutes contre Rouen
                     18 minutes contre Grenoble
Rouen ] Grenoble  ]

Réactions d'après finale - Acte 3
 
Joris Bedin, Kevin Dusseau, Vincent Nesa et Nicolas Ritz
 
Rouen - L'île Lacroix, Hockey Hebdo Sylvain Lefebvre le 03/04/2018 à 08:15
Joris BEDIN. Attaquant des dragons de Rouen #37
 


Hockey Hebdo : Ce soir vous avez fait passer le public par toutes les émotions ?
Joris Bedin
 : oui je me doute mais rassure-toi nous aussi. On a été la chercher dans la prolongation et c’est sûr que ça fait plaisir. On ne peut qu’être content.
 
H. H. : On peut dire que la saison est accomplie, saison pleine ?
J. B.
 : Oui tout à fait, avec quand même un peu regret avec l’élimination en demi de la coupe de France mais largement compenser par ce titre fabuleux.




 

Kevin DUSSEAU : Défenseur des dragons de Rouen #20
 
Hockey Hebdo : Ton souhait était de revenir à Rouen pour gagner c’est fait.
Kevin Dusseau
 : Oui complètement, c’était un défi que je m’étais donné de revenir ici pour faire une bonne saison et pour gagner un titre, je viens de le réaliser ce soir c’est vraiment incroyable, je suis super heureux.
 
H. H. : Mais quand même gagner en quatre c’était pas inimaginable.
K. D.
 : Non absolument pas et sincèrement on n’y pensait pas non plus. Après on a pris match après match, on ne s’est jamais projeter plus loin et c’est ce qui je pense nous a permis de jouer des bons matchs.
 
H. H. : A 2-4 c’était chaud quand même. Ou avez-vous été chercher les ressources ?
K. D.
 : A 2-4 le public nous a bien poussé, vraiment chapeau à eux, et on savait que l’on était capable d’accélérer notre jeu, de mieux jouer donc faire moins d’erreur et c’est ce que l’on a voulu a tout pris faire dans le troisième tiers, on ne voulait rien donner grâce a tout ça on est revenu dans le match pour le gagner à la fin.
 

Vincent NESA. Attaquant des dragons de Rouen #6
 
Hockey Hebdo : Comment te sens tu là à cet instant ?
Vincent Nesa
 : Là, je suis très heureux, ça a été un match et une série très difficile et le fait de revenir au score à chaque fois n’a pas été simple mais on savait que l’on pouvait le faire car on a une équipe pour. Ce qui est bien c’est que dans l’ultime tiers on a tué les pénalités. Pour la prolongation on était confiant vu le scénario de la veille. Donc voilà maintenant place à la fête.
 
H. H. : Mais bon deux matchs en prolongations vous avez joué avec notre cœur.
V. N
. : Oui je me doute bien mais tu sais nous sur le banc ça tremblait un peu alors j’imagine fort bien pour vous mais on était serein et surtout on voulait finir la série ici.
 
H. H. : La partie à venir, le quatrième quart temps, va être plus dur encore ce soir ?
V. N.
 : Euh ! rire c’est possible non c’est même sur et pas que ce soir d’ailleurs et celle-là on va aussi la gagner mais pas en prolongation (rire).
 


Nicolas RITZ. Attaquant des dragons de Rouen #91.
 
Hockey Hebdo : Ce soir encore une grosse prestation du groupe avec le graal au bout
Nicolas Ritz
 : Oui c’est clair, ce soir on fait un bon début de match et on n’est pas récompensé, le match ne tourne pas en notre faveur, on a rien lâché, on s’est dit les choses dans le vestiaire, qu’il fallait que l’on continue à travailler que l’on avait les capacités de le faire et à la fin on l’a fait.
 
H. H. : Malgré tout leur match et nombreux déplacement Grenoble n’a pas baissé de pied.
N. R.
 : Non du tout et on ne pouvait pas se baser sur ça, sur une éventuelle fatigue. C’est un gros groupe avec de bons joueurs et une grande profondeur de banc. Mais Grenoble l’a dit dans des interviews, quand tu joues une finale tu oublies la fatigue et c’est dans la tête que ça se joue et comme tu l’as vu ce soir physiquement ils étaient bien présents. Là ou oui c’est dur pour eux c’est qu’ils étaient menés trois manches à zéro et alors qu’ils mènent 4-2 on revient à la fin et c’est logique que dur pour eux, ils n’ont pas pu tenir le match, on a poussé pour l’emporter.
 
H. H. : Et à 2-4, vous avez eu un allié de poids.
N. R.
 : Oui l’appui du public, mais il y a toujours l’appui du public ici. Il pousse toujours. Vraiment c’est incroyable merci à eux.
 
H. H. : La fête va donc être belle.
N. R.
 : Oui c’est sûr et toute la semaine. Et en plus on va en profiter un peu il va faire soleil (rire) autrement on sera obligé de s’enfermer
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...