Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - LM - 10ème journée : Epinal vs Grenoble
5-6
(1-4 2-1 2-0 0-1)
Après prolongation
Le 01/11/2008
Epinal
Epinal  ] Grenoble  ]
Si loin, si près...
 
Dans un match où tout avait mal commencé pour Épinal, les Dauphins ont magnifiquement su revenir dans la partie pour pousser les Brûleurs de Loups dans leurs derniers retranchements. Grenoble peut s'estimer heureux de repartir avec les deux points, car il n'y aurait pas eu matière à crier aux loups, en cas de victoire spinalienne...
 
Epinal, Hockey Hebdo Stéphane Claudez le 02/11/2008 à 23:57
FICHE TECHNIQUE

1190 spectateurs
Arbitres : Monsieur Velay assisté de messieurs Rauline et Dehaen
Buts :
Epinal : ; 17:03 Jan Simko (ass Jan Plch) ; 32:11 Michal Petrak (ass Ilpo Salmivirta) ; 37:09 Ilpo Salmivirta (ass Peter Slovak et Alexander Sundqvist) ; 43:29 Guillaume Papelier ; 58:11 Ilpo Salmivirta (ass Stephane Gervais et Guillaume Chassard)
Grenoble : 11:58 Jan Hammar (ass Baptiste Amar et Mitja Sivic) ; 13:00 Christophe Tartari (ass Anders Nilsson et Alexandre Rouleau) ; 17:37 Mitja Sivic ; 19:29 Martin Masa (ass Baptiste Amar et Ludek Broz) ; 33:14 Martin Masa (ass Jan Hammar et Ludek Broz) ; 64:18 Viktor Wallin (ass Ludek Krayzel et Baptiste Amar)
Pénalités
8 minutes contre Epinal
22 minutes contre Grenoble


Un monde d'écart

Les Grenoblois venaient dans la Cité des Images pour prendre les deux points et ils n'allaient pas tarder à le démontrer.

Moisand était le premier à s'illustrer, d'un tir sur la droite de la cage de Petrik. Les Dauphins répliquaient notamment grâce à une bonne intervention de Paulson qui fermait la zone et servait Chassard, qui à son tour décalait Salmivirta, poussant Trabichet à la faute.

Les Spinaliens ne tardaient pas à installer leur powerplay et le slap de Gervais mettait rapidement Ferhi à l'épreuve.

Krayzel avait la mauvaise idée de faire trébucher Simko sur une accélération de la flèche slovaque, provoquant une nouvelle infériorité numérique grenobloise, alors que Trabichet devait encore purger sa peine durant 10 secondes.

Épinal installait un véritable siège sur la cage du portier tricolore des Brûleurs de Loups, mais Ferhi, bien aidé par une défense appliquée et remarquablement positionnée, tenait le fort.

Grenoble avait laissé passer l'orage et les loups commençaient à sortir du bois, à l'image de Bergström qui mettait Petrik à contribution, tandis que Arrossamena était bien près de tirer les marrons du feu, sa reprise de volée passant de peu à côté de la cage du gardien spinalien.

Photo hockey Ligue Magnus - LM - 10ème journée : Epinal  vs Grenoble  - Si loin, si près...
David Blanchard
Arrossamena échoue de peu devant Petrik

 

Épinal s'endormait peu à peu, laissant les grenoblois contrôler le palet et adoptant une attitude trop spectatrice pour être réellement dangereux. C'est donc de la plus logique des façons que les hommes de Mats Lusth ouvraient le score, par l'intermédiaire de leur dernière recrue suédoise Hammar (qui remplace Jansson, dont la saison est terminée), bien décalé par...Amar, omniprésent hier soir (0-1 à 11'58)

Sonnés les Dauphins ne réagissaient pas et n'allaient pas tarder à en subir les conséquences, par un but plein d'audace de Tartari, qui entré en zone sans opposition, effectuait un superbe lancer en pleine lucarne ! (0-2 à 13'00)

Grenoble maîtrisait son match, mais tendait le bâton pour se faire battre sur une indiscipline de Masa. Épinal installait son powerplay, mais s'en remettait trop souvent à Gervais pour tenter de battre un Ferhi impeccable jusque là et se faisait peur sur une bonne occasion de Manavian, à peine la pénalité tuée.

L'éclair allait venir de Plch qui grattait le palet en zone neutre et accélérait pour servir Simko sur un plateau, le rapide slovaque ne laissant pas passer pareille occasion ! (1-2 à 17'03)

Piqués au vif, les Brûleurs de Loups réagissaient rapidement et marquait le troisième but quelques secondes plus tard par Sivic, qui profitait d'une erreur du juge de ligne, oubliant de signaler un hors-jeu, le palet étant sorti derrière la bleue (1-3 à 17'37)

Alors que la première période touchait à sa fin, Petrak était sanctionné par Mr Velay et Masa se chargeait d'administrer la sentence (1-4 à 19'29 à 5c4)

 

Avec un score de 4-1 à l'issue du premier vingt et vu la piètre prestation des Dauphins, Grenoble semblait pouvoir dormir sur ses deux oreilles et gérer tranquillement son avance.

 


Les Dauphins refont surface.

Piqués au vif et probablement sermonnés par leur coach Shawn Allard, les Dauphins attaquaient la période médiane le mors aux dents et imposaient un gros pressing à l'image du travail effectué par la troisième ligne, qui forçait Grenoble à concéder un dégagement interdit pour se donner de l'air.

Pas en reste, Salmivirta commençait son show mais son tir en pivot trouvait Ferhi à la parade, tandis que Paulson au prix d'une grosse défense, reprenait le contrôle de la rondelle et lançait Chassard qui à son tour échouait devant Ferhi.

La nervosité gagnait les rangs grenoblois et Tartari commettait la faute. Toutefois toujours aussi bien organisés en infériorité numérique, les Brûleurs de Loups géraient tranquillement cette situation, avant de récidiver sur une pénalité appelée contre Amar, ni Chassard ni Plch, ne parvenant à relancer les Dauphins dans la partie.

Alors que l'on atteignait la mi-match, Leroy écopait à son tour d'une prison et Grenoble croyait bien avoir marqué, mais Mr Velay refusait le but, la cage et le gardien local ayant été sérieusement secoués sur le coup.

Le travail acharné de Salmivirta allait être récompensé lorsque le grand ailier finlandais récupérait le puck, poussant Bergström à la faute et servant idéalement Petrak, pour un but qui faisait se lever Poissompré comme un seul homme. (2-4 à 32'11 à 4c5)

Photo hockey Ligue Magnus - LM - 10ème journée : Epinal  vs Grenoble  - Si loin, si près...
David Blanchard
Salmivirta relance les Dauphins

Tout comme dans le premier tiers, Grenoble allait toutefois rapidement réagir, Masa exploitant au mieux un superbe décalage de Hammar (2-5 à 33'14) pour son deuxième but de la soirée.

Ce but allait-il comme dans la période initiale, couper l'élan des Dauphins ?

Absolument pas, car les hommes de Shawn Allard continuaient à pousser, contraignant Rouleau à la faute. Dès lors c'était Fort Alamo sur la cage de Ferhi, Chassard puis Simko, échouant sur le grand gardien grenoblois. Une nouvelle fois c'est Salmivirta qui allait sonner la révolte, mystifiant Ferhi d'un lancer d'une précision chirurgicale ! (3-5 à 37'09 à 5c4)

 

Les Dauphins remportaient ce tiers 2-1, en ayant offert une toute autre prestation à leur public venu en nombrer hier soir (1 200 spectateurs). Comment Grenoble allait-il réagir dans le troisième acte de cette partie qui allait crescendo ?

 


Les Brûleurs sous l'éteignoir.

Épinal reprenait le troisième tiers sur le même rythme tandis que les grenoblois étaient de plus en plus dans leur petits patins, lorsque Papelier excentré sur l'aile gauche, trompait Ferhi, pas exempt de tout reproche sur le coup (4-5 à 43'29)

Sundqvist au prix d'un gros pressing, récupérait un bon palet et lançait Simko en profondeur, mais le TGV slovaque était repris devant le banc visiteur.

Sentant le danger, les Brûleurs de Loups donnaient un nouveau coup d'accélérateur à l'image de Krayzel qui prenait bien sa chance sur son entrée en zone, puis de Sivic qui se heurtaient tous deux à un Petrik solide dans sa cage.

Ferhi était à son tour pénalisé alors que le chronomètre atteignait la moitié de cette troisième période, Fleury étant envoyé en substitut. Hammar partait en break et son tir heurtait le masque du gardien spinalien, sans toutefois que le match ne s'interrompt.

Ce coup de frayeur passé, les Dauphins remettaient l'ouvrage sur le métier et poussaient les Brûleurs de Loups dans leurs derniers retranchements, les Grenoblois n'ayant d'autre recours que de commettre des fautes pour retarder l'inéluctable.

Ainsi, Bergström coupable d'avoir accroché Plch, puis Rouleau et à nouveau Bergström, allaient tour à tour visiter la geôle grenobloise, donnant ainsi à Gervais, Chassard puis Simko, l'occasion de donner aux Dauphins ce but égalisateur tant attendu.

Le coach Allard prenait un excellent temps mort à 57'43, après la faute de Bergström sur Simko, ce qui provoquait une double supériorité numérique en faveur des spinaliens pendant 1'08.

Les Dauphins n'allaient toutefois pas avoir besoin d'autant de temps pour faire chavirer Poissompré, lorsque Salmivirta, décidément grand artisan dans le retour miraculeux des spinaliens, catapultait un palet traînant devant le slot de Ferhi, au fond des filets grenoblois ! (5-5 à 58'11 à 5c3)

Moins de trente secondes plus tard, le grand ailier finlandais s'échappait et était séché par le dernier défenseur. Mr Velay hésitait et finissait par accorder le tir de pénalité qui s'imposait.

Salmivirta se présentait dans le rond central pour défier Ferhi, la patinoire étant debout pour assister à cet événement. Le portier tricolore effectuait un bon déplacement et fermait la porte, préservant les chances des Brûleurs de repartir avec au moins un point de la Cité des Images...

Photo hockey Ligue Magnus - LM - 10ème journée : Epinal  vs Grenoble  - Si loin, si près...
David Blanchard
Ferhi fait échec au tir de pénalité de Salmivirta

Un ultime slap de Gervais n'ébranlait pas Ferhi, décidé à jouer les prolongations.

Aussi logiquement que Grenoble menait 4-1 à la fin du premier acte, Épinal remportait le troisième tiers 2-0, offrant au public une inespérée et méritée prolongation, acquise grâce à une débauche d'énergie impressionnante.

 

Grenoble rafle la mise.

Passés tout près de la correctionnelle, les Brûleurs de Loups qui auraient très bien pu repartir des Vosges avec une défaite dans le temps réglementaire, allaient-ils faire honneur à leur standing ?

Si les Dauphins avaient incontestablement le vent en poupe en cette fin de match, l'état de fatigue physique, allait s'avérer déterminant dans la loterie de la mort subite.

Usés à la corde par leur débauche d'énergie, les Dauphins n'allaient pas parvenir à cadrer le moindre tir, tandis que Krayzel, Wallin puis Bergström, mettaient Petrik à contribution.

La pénalité appelée contre Salmivirta allait faire basculer la rencontre, donnant le but de la victoire à Wallin à la suite d'un gros pressing sur la cage spinalienne (5-6 à 64'18 à 4c3)

 

Si Grenoble a bel et bien gagné cette rencontre, force est de reconnaître que les Brûleurs de Loups ont joué avec le feu à Poissompré et ont bien failli s'y brûler.

Un scénario diabolique en cette période d'halloween, où l'équipe qui possédait la plus grande fraîcheur physique s'est imposé.

Si Épinal a confirmé son statut d'équipe aux deux visages, Grenoble l'a imité durant cette soirée.

Ce score final satisfait les deux équipes, Grenoble réalisant l'essentiel en empochant les deux points et Épinal en engrangeant un point précieux face à l'un des ténors du championnat.

 

 

 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Phil38 a écritle 04/11/2008 à 00:39  
Salut TITI!
Grenoble prend beaucoup plus de buts que l'année passée, rien à dire. Mais les Brûleurs gagnent quand même la plupart de leurs matches. Certains diront que l'on gagne à l'arraché. Ok, je vous l'accorde mais le principal est de mettre un but de plus que l'adversaire. Les Grenoblois ont perdu que deux matches depuis le début de la saison, toutes compétitions confondues et contre des poids lourds : Briançon et Rouen. Cela montre peut-être les limites de cette équipe mais sinon, je ne suis pas inquiet pour mes Brûleurs. Je pense qu'ils font figure de favoris, comme Rouen, Briançon et Angers.
Allez mes petits Brûleurs, ne me faites pas mentir..
Castor des glaces a écritle 03/11/2008 à 22:04  
Juste pour info, Grenoble a atteint les demi-finales l'an dernier !!!
Et même si Grenoble n'est pas impressionnant, je vois pas trop 4 équipes devant les Bruleurs à la fin. Rouen et Briançon peuvent le faire, Angers peut être, Amiens ou Tours c'est moins sur !!!
titi a écritle 03/11/2008 à 20:53  
les bruleurs sont toujours présents quand il le faut ( voir coupe de france 2008, les demi finales 2008 ou ca c'est jouer a rien, 2 fois au tirs au but...) donc pour ma part cette équipe fait partie des favoris pour la coupe magnus ....et a ce stade du championnat il est bien difficile de savoir quelle sera la capacité de montée en puissance de cette équipe grenobloise au fil des matchs .......
L'an dernier Rouen est parti doucement avant de monter en puissance , puis a enchainer une victoire en coupe de la ligue, une finale en coupe de france et a remporté la coupe magnus.....

A++
Clin d'oeil a mon beau frère phil 38

TITI supporter des diables rouges

piloche a écritle 03/11/2008 à 20:06  
je pense comme christine, les bdl sont de moins en moins convaincants
christine a écritle 03/11/2008 à 19:46  
plus le temps passe, plus je suis persuadée que les grenoblois auront le même parcours que l'année dernière : ils n'atteindront pas les demi-finales.... c'est clair !
Phil38 a écritle 03/11/2008 à 13:55  
Ouf!!! Il était moins une pour que l'on perde ce match. Les Dauphins ont réussi ce que nous avons manqué samedi dernier face à Rouen, c'est-à-dire une remontée de fou.
Bravo à cette équipe qui progresse bien. Leur belle victoire à Rouen n'est pas le fruit du hasard et s'ils ne s'effondrent pas en fin de saison, ils pourraient faire un bon quart de finaliste. A suivre...
Pour les Brûleurs, je pense qu'ils se sont vu trop vite avec la victoire en poche. Attention, un match n'est jamais gagné d'avance. A remarquer beaucoup de prisons pour Grenoble.
Heureusement qu'il y a la gagne au bout.
ALLEZ LES BRULEURS DE LOUP!!!!!!
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...