Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : 41ème journée : Grenoble vs Angers
4-2
(1-0 2-0 1-2)
À Grenoble Pôle-Sud le 14/02/2017
Arbitres : MM. Barcelo G, et Cregut assistés de MM. Peuriere et Gielly
3220 spectateurs
Pénalités : 22 minutes dont 10 à Chouinard contre Grenoble
                     14 minutes contre Angers
Grenoble  ] Angers  ]

LM : Grenoble - Angers: courant alternatif
 
Fin de trêve après une période d'inaction et la finale de Coupe de France forcément un peu dans la tête, pas forcément facile pour affronter Angers et sa sixième place désormais pratiquement coulée dans le béton...
 
Grenoble Pôle-Sud, Hockey Hebdo Laurent Labrot + Damien Magnat le 15/02/2017 à 00:17
Bonne ambiance ce soir à Pôle-Sud pour l'accueil des Ducs d'Angers privés de plusieurs cadres comme Riendeau, mais susceptibles de brouiller les cartes d'une course au podium qui impose à Grenoble de gagner ses dernières rencontres. Vous ajoutez la reprise après une mini-trève susceptible de perturber le rythme acquis par des matchs à répétition, le rendez-vous de dimanche à Bercy forcément quelque part dans la tête, et vous obtenez le signe compliqué qui pouvait flotter au dessus du banc grenoblois en début de rencontre.
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 41ème journée : Grenoble  vs Angers  - LM : Grenoble - Angers: courant alternatif
photo: Jean-Christophe Salomé
Merci Goalicic...Grenoble pas malheureux!


La rencontre propose d'entrée un jeu assez rapide, mais auquel il manque des deux cotés la petite étincelle pour faire la différence. Ce genre de rencontre bien connue des amateurs de hockey avec deux formations qui se procurent de multiples occasions facilitées par deux défensives pas au mieux, où s'enchaiment les grosses ouvertures, mais où rien n'est marqué. L'explication la plus classique et ici parfaitement logique est bien que l'on assiste à un match de reprise avec des joueurs à qui il manque le petit quelque chose dans les moments clefs.

Après dix premières minutes sympathiques où l'on oscille entre une absence de finition et de solides interventions des deux gardiens, Grenoble va trouver l'ouverture sans forcément dominer les débats. Gauthier bien servi en position de centre plein axe va servir rapidement Golicic plus avancé et pratiquement face au gardien, le grenoblois gagnant son duel face à Bertein à 10'12. (1-0)

Angers va pousser mais trouve un excellent Bonvalot sur sa route, les visiteurs se montrant sur la fin de période plus dangereux que les brûleurs qui s'en tirent très bien en préservant le score. Les joueurs de coach Lacroix bien positionnés collectionnent les occasions avec des Henderson et autres Gaborit ou Albert mais le déclic paraît manquer pour une égalisation qui n'aurait pas été immeritée.

Côté Grenoblois, Texier manque un duel à 14' qui pouvait doubler la mise sans que ce soit vraiment dans le sens de la rencontre.

Le retour au vestiaire termine une période très riche en occasions non transformées et avec un niveau de jeu très moyen pour deux équipes de haut de tableau.

Tirs 13/10 Angers
Engagements 12/12
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 41ème journée : Grenoble  vs Angers  - LM : Grenoble - Angers: courant alternatif
photo: Jean-Christophe Salomé
Dur dur pour les Ducs..!


Angers revient avec les mêmes intentions et Bonvalot doit s'employer dès la reprise. Pourtant, on croit que Grenoble va pouvoir creuser l'écart lorsque Bertein prend une mineure pour cage déplacée à 21'57. Cette décision qui va fortement irriter les visiteurs intervient après un véritable défilé de cages mouvantes de part et d'autre. Comme le souligne non sans raison le coach angevin à notre micro en fin de rencontre (voir interview), les deux gardiens ne sont pas franchement responsables du dossier mais bien plutôt les préposés à l'entretien de la glace et donc des supports des deux cages et également les arbitres de la rencontre qui pouvaient aussi sanctionner Bonvalot malheureusement à la même enseigne que son homologue ce soir et pour nous également dégagé de toute responsabilité. on aimerait que cette histoire de cage soit réglée avant les playoffs, tout comme le tableau lumineux qui n'indique pas les pénalités mineures pour l'une des deux équipes et ceci depuis plusieurs mois.

Une seconde pénalité contre Angers envoyait Grenoble en double avantage numérique pendant 1'06 à 22'57 et produisait l'une des plus belle séances de maladresses vues cette année dans l'exercice côté brûleurs avec à la clef aucun but marqué et l'impression d'une inefficacité totale.

La rencontre qui était encore sur un rythme assez rapide va ralentir et l'ensemble devient assez faiblard avec désormais des maladresses côté relance et des duels plus longs dans les bandes.

Plusieurs pénalités successives ne montrent rien, Chouinard prenant 10' pour contestation à 28'22. Tandis que la cage de Bonvalot joue les tables tournantes à 29'50, On commence osons le dire à s'ennuyer quelque peu en tribune presse.

C'est heureusement le moment que va choisir Grenoble pour mettre le feu à Pôle-Sud et rappeller que l'équipe n'est pas en haut de tableau par hasard.

Après une pénalité angevine, le jeu de puissance va proposer une superbe triangulation à 31'07 avec Hardy qui sert Chouinard pour un très beau décalage final à destination de Rodman, lequel ajuste et claque une lucarne totalement jouissive dans un contexte de manque d'efficacité collectif. (2-0)

En manque d'air et au plus mal, Angers va céder une seconde fois après une nouvelle pénalité évitable à 31'57.

A 32'16, Bisaillon slappe à la bleue et le missile troue la lucarne d'un Bertein qui ne pouvait pas grand chose sur l'affaire, précision, puissance et classe qui va réconcilier les plus exigeants avec une rencontre qui décidément se révèle riche en surprises. (3-0)

La fin de période voit Grenoble dominer de la tête et des épaules un adversaire sonné par le score et dont on a franchement l'impression qu'il est parti pour prendre un petit carton. Bertein et quelques maladresses comme celle de Tartari qui manque la cage vide à 38' permet à Angers de rester à trois longueurs, mais en donnant l'impression qu'il y a résignation et surtout absence totale d'efficacité offensive dans cette équipe.

Tirs 15/4 Grenoble
Engagements 10/12 Grenoble
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 41ème journée : Grenoble  vs Angers  - LM : Grenoble - Angers: courant alternatif
photo: Laurent Lardière
Jusqu'au bout du suspense


La période reprend avec une surprise: celle qui voit l'attaque jusqu'ici anémique des ducs se réveiller et passer deux buts en moins de deux minutes à des grenoblois qui voient leur avance fondre dangereusement.

A 43'54, Gaborit claque une belle lucarne (3-1) avant que Tavjzelt ne reprenne victorieusement un palet repoussé par Bonvalot après une première tentative de Walls à 44'30. (3-2)

Grenoble va prendre logiquement un temps mort, le coach grenoblois soulignant après la rencontre son message qui était alors de continuer de jouer comme les brûleurs savent le faire sans regarder le score. Pour nous l'une des raisons des succès grenoblois cette saison est justement la capacité de groupe à proposer son hockey sans se poser de questions de la première à la dernière minute de la rencontre. Cet élément est à mettre au crédit de coach Terglav et explique la solidité mentale du collectif particulièrement à l'extérieur.

La fin de rencontre plus équilibrée va voir Angers rater le coche en jeu de puissance, les visiteurs se procurant six minutes sans parvenir à égaliser.

La sortie du gardien à une minute du terme va voir Rodman intercepter avec brio une passe de l'adversaire pour ensuite offrir un but qu'il pouvait parfaitement inscrire lui même à son capitaine Chouinard qui pousse dedans à 59'23. (4-2)

Tirs 14/9 Angers
Engagements 12/10 Angers
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 41ème journée : Grenoble  vs Angers  - LM : Grenoble - Angers: courant alternatif
photo: Laurent Lardière
Soirée zarbi?


Etonnante soirée avec l'un des scénarios les plus curieux que l'on ait vu depuis longtemps à Pôle-Sud. plutôt heureux avec une ouverture du score en première période face à des angevins qui paraissaient un poil plus dangereux qu'eux, Grenoble va totalement enfoncer les visteurs en seconde période au point de donner l'impression d'être la seule équipe sur la glace, avant un retour éclair d'Angers qui avec un power play un brin performant pouvait bien coiffer sur le poteau des grenoblois entre ombre et lumière ce soir.

Côté angevin, l'équipe souffre de l'absence d'éléments clefs et paraît en courant alternatif avec une création de jeu qui peut passer du très intéressant à totalement insuffisant en quelques minutes. ceci peut être synonyme de retournement positif en playoffs comme de saison médiocre pour un prétendant au dernier carré. L'impression laissée est quelque peu étrange avec un groupe dont le moral paraît assez friable à l'image de leur seconde période mais avouons que ce match n'avait guère d'enjeu pour eux puisque la sixième place semble acquise et la cinquième désormais hors d'atteinte. En playoffs, Angers pourrait être dangereuse avec une défensive plus présente, quitte à moins attaquer en mouvement, mais aussi et surtout avec un jeu de puissance retrouvé, certainement l'objectif numéro un de l'encadrement ces prochaines semaines. Si et seulement si ces conditions sont remplies, Angers pourra passer un tour en playoffs et pourquoi pas jouer les troubles fêtes.

Grenoble a également ce soir été en courant alternatif ce qui est clairement explicable vu le calendrier. Une première période laborieuse mais assez heureuse côté score, une seconde avec le talent retrouvé et une domination outrancière, et enfin un retour éclair de l'adversaire mais globalement une meilleure maîtrise des temps clefs de la fin de rencontre autour d'un excellent Bonvalot. Même si Angers est revenu, il faut bien avouer que personne n'a vu à aucun moment Grenoble pouvoir lacher l'affaire et force est de reconnaître que le danger peut venir de n'importe qui dans cette équipe. Alors qu'Angers avait réussi à s'imposer à Grenoble en début de saison, ce soir la hiérarchie s'est trouvée clairement respectée et l'équipe peut aborder sa fin de semaine sereinement. Il paraît nécessaire de souligner à ce stade que sans les six points perdus sur le tapis vert, Grenoble serait bel et bien le leader de la saison régulière. Si défensivement, les brûleurs parviennent à être un peu plus vigilants sur les relances mal négociées quitte à voir les défenseurs moins attaquer, ce qui n'interdit absolument pas les cartouches à la bleue comme celle de Bisaillon ce soir, et si le gardien en jeu élève encore un peu son niveau ce qui paraît possible pour les deux candidats au poste, alors soyons clair il faudra être très fort pour stopper la machine en playoffs. De quoi faire sourire un public privé de résultats ces dernières années et conduire à une belle série de guichets fermés pour une fin de saison que l'on souhaitera la plus longue possible vu la qualité du spectacle offert.


 
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...