trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Suisse - National League
Play-offs NL: Présentation de la série Lausanne - Zürich
 
 
Suisse, Hockey Hebdo Stéphane Ducret le 10/04/2021 à 09:00
Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - Play-offs NL: Présentation de la série Lausanne - Zürich
Catarina de Freitas (archives)
S. Andrighetto (au centre) aura un rôle primordial durant ces séries
Depuis le retour du LHC en première division (2013), les deux formations se sont rencontrées à une seule reprise en play-offs (13-14, Zürich sort Lausanne en ¼ de finale, 4 à 3). En fin de saison 19-20 également, les deux Lions avaient atteint les séries éliminatoires.

Attendus en pré-play-offs de National League avant la saison (lire ici), le Lausanne Hockey Club a terminé son exercice 20-21 à la quatrième place, à 1.731 pt/match (90 pts). Juste derrière se trouve leur opposant de cette série : les ZSC Lions, qui, eux, étaient vu dans le Top 3, ont fini cinquième (à 1.731 pt/match, 90 pts). Entre les deux, l’égalité est parfaite (2-2). À chaque partie, une différence d’au moins deux buts au résultat final et les Rouges et blancs ont été blanchis à une occasion : ZSC 3-1 LHC, LHC 2-4 ZSC (galerie photos), LHC 5-1 ZSC (galerie photos), ZSC 0-2 LHC. Les yeux dans les yeux, Lausanne a marqué plus que Zürich 10-8. Puisque c’est une nouvelle saison, remettons les compteurs à zéro.

Chez le Z, l’avantage principal est offensif. Même en l’absence de Fredrik Petterson et de Chris Baltisberger. Les ZSC Lions a pratiquement toutes ses cartes offensives en main. Le duo (1e et 2e ligne) Sven Andrighetto (Top scorer à la fin de la saison, 55 pts) et Denis Hollenstein (44 pts) surclassent leurs coéquipiers en termes de buts (48 réussites combinées). La légion étrangère offensive – Marcus Krüger, Garrett Roe et Ryan Lasch – n’est pas en reste : 24 mentions d’aides pour Roe et un large avantage au +/- (+12). Marcus Krüger est le troisième étranger le plus utilisé en moyenne (18:00), derrière Garrett Roe (18:32). Les « seconds couteaux », Marco Pedretti, Teemu Rautiainen (étranger, upgradé des GCK Lions) et Reto Schäppi auront aussi leur mot à dire. Un des grands absents offensifs de cette saison est Roman Wick, peut-être sera-t-il la surprise de ces séries ?

Le patron de l’arrière-garde Maxim Noreau (143 tirs cadrés sur la saison), ne sera pas épaulé par le Français Johann Morant, ni de Severin Blindenbacher (tous deux blessés). Le second nommé a d’ailleurs annoncé la fin de sa carrière au terme du présent exercice. Cela ouvre la porte à des acteurs comme Patrick Geering (défenseur le plus utilisé, 21:47/match), Phil Baltisberger et Dario Trutmann. Les jeunes Tim Berni, Noah Meier pourront aussi prendre du temps de glace pour aider leurs coéquipiers. Chez les gardiens, le Fribourgeois Ludovic Waeber a joué l’essentiel de la saison (1ère quasi complète en National League, 37 matchs, pour un très bon 91.84%). Son collègue Lukas Flüeler, blessé durant une longue durée, devrait ne participer que de manière épisodique à ce ¼ de finale. Encore faudra-t-il s’assurer que ce duo tienne sur la longueur des séries.

Le Lausanne Hockey Club, jouera avec l’entier de son offensive. Seul Libor Hudacek sera indisponible. Du côté lausannois, les magiciens suisses Denis Malgin (42 pts), Christoph Bertschy (40 pts), et les étrangers Ronalds Kenins (35 pts), Brian Gibbons (33 pts) et Charles Hudon (32 pts) sont les cinq meilleurs pointeurs de leur équipe. Cependant, ce quintette reste peu constant et a tendance à perdre ses nerfs. Brian Gibbons, a été puni durant 58 min., Denis Malgin 56 min. et Ronalds Kenins 49 min. À tel point que les rookies Emilijus Krakauskas et Ken Jäger ont pris un temps en jeu supplémentaire en fin de saison. Certains joueurs tels que Floran Douay, Cody Almond et Cory Emmerton devraient également prendre un bon Time On Ice.

En défensive, le Québécois Mark Barberio sera très certainement accompagné de Robin Grossmann sur la première paire, la rendant solide et à vocation offensive. Il devrait en aller de même pour la paire Joël Genazzi-Aurélien Marti qui devrait donner quelques sueurs froides aux attaques Zürichois. Fabian Heldner, Lukas Frick, Fabio Arnold (prêté par Winterthur) et Vladimir Roth devraient occuper les derniers blocs. Dans les cages, la saison quasi-parfaite de Tobias Stephan (29 matchs, 92.80% d’arrêt, 1er de NL) lui mettra un poids supplémentaire. Lui qui défendait les buts du EV Zug lors de ses deux dernières finales (en 16-17 et en 18-19), se verra attribuer une nouvelle chance de grimper en finale. Luca Boltshauser reste très solide et le duo se partagera certainement les matchs en fonction de la forme de l’équipe.

Très solide en box-play 83.92% de réussite, l’équipe de Coach Grönborg devrait n’avoir que peu d’assauts à assumer face à celle de Coach McTavish (15.62%, en PP), en situations spéciales. Les Lions zürichois sont la quatrième équipe la plus sage (558’ de pén.), ce n’est pas le cas du LHC (793’ de pén.).

Pronostics de la rédaction:
Cédric Martin

ZSC Lions sortent Lausanne HC 3-4

Stéphane Ducret
ZSC Lions sortent Lausanne HC 2-4
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...