trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Suisse - National League
NLA : Finale des play-off
 
La finale du championnat suisse mettra aux prises les Kloten Flyers au HC Davos.
 
Suisse, Hockey Hebdo C. Martin le 29/03/2009 à 22:15

Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - NLA : Finale des play-off

Le 98ème titre de champion de Suisse se disputera cette année entre les Kloten Flyers et le HC Davos. Depuis la saison 1908-1909 et la victoire de Vevey, seuls trois titres n'ont pas pu être décernés: en 1913-1914, 1914-1915 et 1939-1940.

Mieux classé après la saison régulière, Kloten aura l'avantage de la glace pour cette finale. En cas de victoire, le club zurichois égaliserait directement son grand rival local au niveau des titres gagnés. En effet, après la finale de l'année dernière, les ZSC Lions avaient fait passer leur total de 5 à 6 titres, prenant la main face aux Flyers. Si par contre c'est Davos qui devient champion de Suisse, il ne fera qu'aggraver encore un peu plus son avance sur son poursuivant direct... Voici d'ailleurs les clubs titrés champions suisses:

  Club Titres   Club Titres
1 Davos 28   Bienne 3
2 SC Bern 11   Vevey 3
3 Arosa 9 13 Villars 2
4 Lugano 7   Les Avants 2
5 Zürich 6 15 Zug 1
  Chaux-de-Fonds 6   Grasshoppers 1
7 Kloten 5   Visp 1
8 Sankt-Moritz 3   Langnau 1
  Gstaad 3   Lausanne (CP) 1
  HC Bern 3   Ouchy 1



L'expérience de la finale des play-off

L'instauration des play-off en Suisse date de la saison 1985-1986, qui avait vu le HC Lugano gagner son premier titre face au double champion de l'époque, le HC Davos. Emmené par les internationaux suédois Kent Johansson et Mats Waltin, sans oublier le coach John Slettvoll, Lugano devenait "Il Grande Lugano", dominant le hockey suisse de la tête et des épaules durant ces premières années play-off. La première finale jouée sans Lugano voyait le SC Bern battre Fribourg-Gottéron en 1992. Si le HC Lugano détient le record du nombre total de finales disputées (12), le record du nombre de titres gagnés en play-off (7) et le record du nombre de finales disputées d'affilée (6 entre 1986 et 1991), c'est bien Kloten qui détient le record du nombre de titres d'affilée gagnés en play-off (4 titres entre 1993 et 1996). A cette époque, Kloten dominait le championnat avec plusieurs légendes du hockey helvétique comme Reto Pavoni, Martin Bruderer, Roman Wäger, Felix Hollenstein ou encore Peter Schlagenhauf. Après cette période faste, le club zurichois rentrait dans le rang, à l'image de Fribourg-Gottéron, incapable de tourner la page russe qui avait vu les stars Vyacheslav Bykov et Andrei Khomutov illuminer la NLA entre 1990 et 1998. Après cette période zurichoise, une petite période de transition voyait le EV Zug remporter un titre en 1998, puis Ambrì-Piotta atteindre la finale en 1999. Depuis, et hormis la surprise Genève-Servette l'année dernière, quatre clubs seulement se sont disputés le titre depuis 2000: les ZSC Lions, le SC Bern, le HC Lugano et le HC Davos.

  Club Finales Titres
1 Lugano 12 x 7
2 Bern 8 x 5
3 Davos 8 x 3 (4 ?)
4 Kloten 7 x 4 (5 ?)
5 Zürich 5 x 3
6 Zug 3 x 1
7 Fribourg 3 x 0
8 Ambrì-Piotta 1 x 0
8 Genève 1 x 0

 
Entre Kloten et Davos, les choses sont assez équilibrées. Kloten disputera sa 7e finale et Davos sa 8e finale. Les Davosiens en sont à 3 titres alors que les Zurichois ont remporté 4 titres depuis l'introduction des séries. A noter qu'il s'agit du 6e affrontement entre Kloten et Davos dans les play-off.

Voici un petit récapitulatif des finales disputées par ces deux clubs:

On commence avec Kloten. En 1987 et 1988, Kloten disputait ses premières finales avec à chaque fois un sec revers 3-0 face au HC Lugano. Scotché à 0% de réussite en finale après ces défaites contre l'ogre luganais, Kloten inversait totalement la tendance à partir de 1993, lorsqu'il atomisait 3-0 le Fribourg de Vycheslav Bykov. C'était le début d'un quadruplé incroyable. En 1994, Kloten battait une nouvelle fois Fribourg, par 3-1 cette fois. En 1995, après un septième rang final, Kloten réalisait l'exploit de battre 3-1 en finale le EV Zug, pourtant vainqueur de la saison régulière. Enfin en 1996, les Zurichois donnaient une leçon au grand favori Bern en s'imposant 3-0 en finale.
Davos, lui, perdait aussi sa première finale, en 1986, ne réussissant pas à rivaliser avec Lugano. Puis, traversée du désert jusqu'en 1998 et une finale perdue 4-2 contre le favori Zug. En 2002, premier succès, 4-0 en finale contre les ZSC Lions, double champions en titre. Défaite par contre en 2003, 4-2 face au Lugano de Larry Huras, malgré l'avantage de la glace. 2005, nouvelle finale contre les ZSC Lions et nouveau succès 4-1, avec les stars de la NHL Rick Nash et Joe Thornton. En 2006, encore une finale contre Lugano et encore une défaite, 4-1 face à l'armada des Petteri Nummelin et autres Ville Peltonen. Mais Davos rebondissait l'année suivante en remportant son 28e titre face au SC Bern, 4-3 dans la série avec un ultime match gagné 1-0 avec un but de Robin Leblanc à la 45e minute.
Kloten a donc remporté 66% de ses finales contre seulement 43% pour Davos. Par contre Davos a une expérience plus récente des finales de play-off.


Les 25 derniers champions de Suisse

2009 ? 1996 KLOTEN
2008 ZÜRICH 1995 KLOTEN
2007 DAVOS 1994 KLOTEN
2006 LUGANO 1993 KLOTEN
2005 DAVOS 1992 BERN
2004 BERN 1991 BERN
2003 LUGANO 1990 LUGANO
2002 DAVOS 1989 BERN
2001 ZÜRICH 1988 LUGANO
2000 ZÜRICH 1987 LUGANO
1999 LUGANO 1986 LUGANO
1998 ZUG 1985 DAVOS
1997 BERN 1984 DAVOS

 


L'affiche de la finale 2009
 

 

KLOTEN  vs  DAVOS

 

 


Prévision Hockey Hebdo

Kloten 51% - 49% Davos 

 

Commentaire: Sur le papier, Davos a plus de profondeur et surtout beaucoup plus d'expérience en tant qu'équipe par rapport à Kloten. Cela dit la dépense d'énergie en play-off n'a pas été la même. Alors que Kloten se qualifiait en 8 matchs au dépens d'un faible Genève-Servette puis d'un Zug épuisé, Davos était lui obligé de disputer 14 matchs difficiles face à une équipe de calibre similaire, Lugano, puis face à un Gottéron survolté et euphorique. Cette différence de fraîcheur risque bien d'être un élément vraiment très important dans cette finale.
Comme l'a dit Arno Del Curto lui-même, cette finale entre Kloten et Davos pourrait bien être la plus rapide de l'histoire au niveau du patinage. La qualité du patinage est une des marques de fabrique du hockey suisse. Et tant Kloten que Davos en sont les plus fidèles défenseurs depuis de nombreuses saisons. L'affrontement s'annonce spectaculaire et indécis, tant à la Vaillant Arena qu'à la Kolping Arena. Premier bout de réponse mardi 31 mars déjà avec le premier match.

Si nous avions atteint péniblement 50% de pronostiques corrects pour les quarts de finale, nos prévisions pour les demi-finales se sont par contre avérées plutôt bonnes avec les qualifications de Kloten et Davos.
 

 



Présentation des finalistes

 

KLOTEN FLYERS

 

Quelque peu secoué ces dernières années, tant sportivement que financièrement, Kloten retrouve depuis une année le sommet du championnat de Suisse. Le club zurichois est un club prestigieux détenant un record absolu: il évolue en NLA sans interruption depuis la saison 1962-1963, ce qui veut dire que les Zurichois jouent actuellement leur 47e saison de suite dans l'élite! Champion de Suisse en 1967 une année après un autre club zurichois (Grasshoppers), Kloten a ensuite toujours fait partie des meilleures équipes du pays. Lors de quelques saisons isolées, Kloten a dû se battre contre la relégation, mais d'une manière générale, les "Aviateurs" ont toujours joué dans la première moitié du tableau.
Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - NLA : Finale des play-off
© Ray Geering (hockeyarenas)
La Kolping Arena de Kloten (cap. 7500)

En Suisse, Kloten est réputé pour avoir le meilleur centre de formation du pays. Malgré la concurrence locale d'une autre grosse organisation junior, celle des ZSC/GCK Lions, Kloten parvient encore et toujours à rester très performant dans la formation, en intégrant systématiquement plusieurs très bons jeunes en première équipe. Une excellente génération avait permis à Kloten de devenir un club très dominant dès l'introduction des play-off en 1985. D'abord derrière Lugano et Bern, Kloten avait ensuite connu son heure de gloire en remporte 4 titres de suite entre 1993 et 1996. Après quelques saisons plus difficiles, avec les deux seules absences des play-off de l'histoire du club (2003-2004 et 2004-2005), Kloten retrouve les avant-postes, avec une nouvelle génération dorée.

Extrêmement bien équilibrée entre jeunes joueurs et routiniers, l'équipe zurichoise a les atouts pour remporter une série contre n'importe quelle équipe de la ligue. Battus sèchement 4-0 cette année, Genève-Servette et Zug en savent quelque chose. Durant la saison régulière, Kloten n'a connu que deux défaites dites "lourdes", à chaque fois à domicile: contre Bern le 3 janvier (3-7) et contre Lugano le 11 octobre (1-6). L'assise défensive est excellente avec plusieurs joueurs de premier plan. Mais l'atout défensif numéro un se trouve derrière cette défense. Il s'agit bien entendu du gardien Ronnie Rüeger. Agé de 36 ans, le Zurichois est à nouveau sélectionné en équipe suisse par Ralph Krüeger, avec de bonnes chances de jouer "ses" mondiaux fin avril. Très rapide, il possède surtout une immense expérience obtenue en 19 saisons professionnelles en Suisse, entrecoupées d'une petite expérience en Elitserien avec l'AIK (2000-2001). En carrière, le dernier rempart de Kloten a joué 164 matchs de play-off en NLA, ce qui le classe quatrième derrière Régis Fuchs (actuellement en NLB), Andre Rötheli (retraité) et Andy Näser (Lugano). Champion de Suisse en 1998 (avec Zug), 2003 et 2006 (avec Lugano), Ronnie Rüeger sait comment remporter une finale de play-off.
Cela dit l'arme fatale de Kloten c'est bien sûr son attaque. Très rapide, elle est magistralement menée par la première ligne, celle du magicien finlandais Kimmo Rintanen (35 ans). Par choix, l'ancien international finlandais a décidé de faire toute sa carrière en Europe et n'a donc jamais tenté l'aventure NHL. 436 points en 518 matchs de SM-Liiga, et depuis 2001 à Kloten, 507 points en 419 matchs de NLA, c'est du solide. Mais les joueurs en feu depuis le début des play-off, ce sont les Suisses Roman Wick (23 ans, 11 points en 8 matchs) et Marcel Jenni (35 ans, 9 points en 8 matchs). La vitesse d'exécution et le jeu de transition très rapide des Flyers mettront Davos dans l'embarras, c'est une certitude.

Effectif de Kloten
Gardiens: Ronnie Rüeger (1973, SUI/GBR), Juliano Gallmann (1987, SUI), Lasse Leeger (1989, SUI/FIN).
Défenseurs: Julien Bonnet (1985, SUI), Félicien Du Bois (1983, SUI), Radek Hamr (CZE, 1974), Armin Helfer (1980, ITA), Yves Müller (1989, SUI), Marc Schulthess (1984, SUI), Patrick Sidler (1985, SUI), Patrick Von Gunten (1985, SUI), Marc Welti (1988, SUI), Benny Winkler (1977, SUI).
Attaquants: Simon Bodenmann (1988, SUI), Curtis Brown (1976, CAN), Patric Della Rossa (1975, SUI), Jeffrey Flüglister (1990, SUI), Greg Hogeboom (1982, CAN), Arnaud Jacquemet (1988, SUI), Marcel Jenni (1974, SUI), Steve Kellenberger (1987, SUI), Fadri Lemm (1987, SUI), Sven Lindemann (1978, SUI), Michael Liniger (1979, SUI), Kimmo Rintanen (1973, FIN), Fredy Rothen (1976, SUI), Tommi Santala (1979, FIN), Roman Schlagenhauf (1989, SUI), Rolf Schrepfer (1973, SUI), Viktor Stancescu (1985, SUI), Thomas Walser (1982, SUI), Roman Wick (1985, SUI).
Joueurs majeurs: Ronnie Rüeger (G), Radek Hamr (D), Patrick Von Gunten (D), Curtis Brown (A), Marcel Jenni (A), Kimmo Rintanen (A), Tomi Santala (A), Roman Wick (A).


 

 

DAVOS

 

Le HCD n'est clairement pas un club ordinaire. Situé non loin de la frontière autrichienne dans les Alpes grisonnes, Davos est un village de montagne inaccessible par l'autoroute. Mais Davos, c'est surtout un homme: Arno Del Curto. Le mage de la Vaillant Arena a déposé ses valises au HCD en 1996! Depuis cette arrivée à Davos, il a mené le club à 7 finales de play-off, dont celle de 2009. Et il en a gagné la moitié! En 1998 (face à Zug), 2003 (face à Lugano) et 2006 (encore face à Lugano), Davos perdait le titre. Mais en 2002 (contre Zürich), en 2005 (contre Zürich aussi) et en 2007 (contre Bern), le HC Davos remportait de nouveaux titres de champion. Si on écarte la finale de 1998, on remarque que Davos a disputé 6 finales sur les 8 dernières années avec ce coach. L'effectif davosien connaît son entraîneur par coeur et l'inverse est bien entendu valable. Cette expérience en finale des play-off pourrait être une des clés de la série, car Kloten n'a pas ce même passé récent. D'ailleurs cette continuité a permis de renverser des montagnes en play-off cette saison, permettant à Davos de passer l'obstacle Lugano, puis de renverser la série de 1-3 à 4-3 contre un Fribourg-Gottéron euphorique et sur un nuage.
Davos c'est aussi la Spengler Cup, célèbre tournoi organisé par le club suisse depuis 1923. Ce tournoi amical est célébré comme une Fête du hockey entre Davos et ses invités. Tout le gratin du hockey européen y a été invité: Färjestad, CSKA, Plzen, TPS Turku, Sparta, Kölner Haie, Jokerit, Lugano, Eisbären, Dynamo, Salavat, Mannheim, Lokomotiv, Slovan, ZSC Lions, Krilya Sovetov, Magnitogorsk etc. Il semblerait que cette Spengler Cup rapporte annuellement 2 millions de francs suisses au club, soit la possibilité d'engager 3-4 très bons joueurs de classe internationale.
Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - NLA : Finale des play-off
© Ray Geering (hockeyarenas)
La Vaillant Arena de Davos (cap 7000)


Comme Kloten, Davos est une équipe très équilibrée entre expérience et jeunesse. En play-off, Arno Del Curto n'a pas hésité à titulariser le très jeune Nino Niederreiter (1992 !), rendant connues chaque saison quelques perles du centre de formation. La force principale de Davos, c'est bien entendu les situations spéciales. Avec le meilleur box play de la ligue et le second meilleur power play derrière celui de Lugano, Davos maîtrise les armes les plus précieuses du hockey moderne, avec aussi un jeu de transition impressionnant. Cette maîtrise des situations spéciales est évidemment facilitée par la continuité avec le même entraîneur depuis plusieurs saisons.
A l'image de Kloten, le HCD d'appuie sur un super gardien. Mais par rapport à son prestigieux adversaire, Leonardo Genoni (21 ans) est jeune et manque d'expérience. Cela dit, il a déjà prouvé qu'il était à la hauteur, parvenant à hisser son niveau de jeu à la hauteur de gardiens du niveau de David Aebischer (Lugano, en quarts) et Sébastien Caron (Fribourg, en demis). Excusez du peu !
Davos, c'est aussi des étrangers travailleurs. A l'ombre des stars suisses de l'équipe, Petr Taticek (25 ans) et surtout le fidèle Josef Marha (32 ans, à Davos depuis 2001 !) font partie des meilleurs attaquants défensifs de la ligue. Très à l'aise dans le système davosien, ils ont mis aux oubliettes les vedettes étrangères des précédentes saisons comme Kevin Miller ou Lonny Bohonos. Cette éthique de travail et ce sérieux sont bien entendu des exemples très importants pour les jeunes joueurs de l'équipe. La grande vedette suisse Reto Von Arx (32 ans) est aussi un joueur exemplaire, génial offensivement et irréprochable défensivement. Meilleur attaquant suisse depuis Peter Jaks, il est simplement le meilleur compteur du HC Davos avec 595 points en 693 matchs. Il est également le meilleur compteur de ces play-off avec déjà 12 points au total. Quant au capitaine Marc Gianola (35 ans), il est simplement l'âme de cette équipe. Ami du coach, il a uniquement porté le maillot davosien dans sa carrière, atteignant un total de 824 matchs depuis 1993.
 
Effectif de Davos
Gardiens: Leonardo Genoni (1987, SUI), Reto Berra (1987, SUI), Marco Mathis (1989, SUI).
Défenseurs: Florian Blatter (1984, SUI), Beat Forster (1983, SUI), Andreas Furrer (1983, SUI), Lukas Gerber (1982, SUI), Marc Gianola (1973, SUI), Robin Grossmann (1987, SUI), Sandro May (1990, SUI), Lukas Stoop (1990, SUI), Jan Von Arx (1978, SUI), Thomas Wellinger (1988).
Attaquants: Andres Ambühl (1983, SUI), Dario Bürgler (1987, SUI), Alexandre Daigle (1975, CAN), Gianni Donati (1989, SUI), Peter Guggisberg (1985, SUI), Lee Jinman (1976, CAN), Robin Leblanc (1983, CAN/SUI), Josef Marha (1976, CZE), Nino Niederreiter (1992, SUI), Michel Riesen (1979, SUI), Sandro Rizzi (1978, SUI), Petr Sykora (1978, CZE), Petr Taticek (1983, CZE), Reto Von Arx (1976, SUI), Marc Wieser (1987, SUI), Dino Wieser (1989, SUI).
Joueurs majeurs: Leonardo Genoni (G), Beat Forster (D), Andres Ambühl (A), Alexandre Daigle (A), Peter Guggisberg (A), Josef Marha (A), Michel Riesen (A), Petr Sykora (A), Petr Taticek (A) et Reto Von Arx (A).

 

Une seule chose est certaine, il y aura du très grand spectacle durant cette finale !

 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
do me a écritle 02/04/2009 à 18:24  
Allez Davos , sortez moi Kloten qui a sorti le Servette !!!
diabolik a écritle 30/03/2009 à 13:29  
je suis deçu pour les dragons de F6G,maintenant je pense que davos a de grandes chances de gagner cette finale,good luck a eux
Phil a écritle 30/03/2009 à 10:05  
Allez Davos vous pouvez le faire. Go les Grisons !!!
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...