trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Hockeybec
Hockey sur glace - Haunted Arena!
 
Ou l'on découvre une bien étrange histoire que l'on se raconte au Québec et ailleurs.
 
 

"Je n'en avais jamais entendu parler avant mon arrivée, je ne crois pas à l'explication surnaturelle avancée mais après plusieurs années sur place il est clair qu'il y a quelque chose de mystérieux. "

Extrait de l'interview de Tim Le Roy, fidèle abonné de Columbus au journal "The Republic". Juin 2010.


Site web ville de Colombus
Nationwide Arena (Colombus)
Attention terrain hanté!


L'histoire que je vais vous raconter ici en détail est authentique dans le sens où elle s'appuie sur des faits incontestables et faciles à vérifier pour la plupart d'entre-eux. Le plus surprenant est bien qu'aucun journaliste n'en a jamais donné une version complète, que personne n'a fait de l'argent dessus au pays du dollar, et que ces informations restent inconnues du grand public. Même si les faits se sont déroulés aux USA, une bonne partie de l'histoire m'a été racontée au Québec par d'anciens joueurs de LNH, ainsi que de quelques agents professionnels de Montréal. Mention spéciale à mon ami Mike Labruya de la presse de Toronto qui, lorsque je l'ai contacté pour savoir s'il connaissait cette histoire m'a répondu par l'affirmative, soulignant du même coup que la direction de la franchise comme de la LNH était parfaitement informée, mais ne souhaitait surtout pas communiquer sur le sujet, et-ceci même si la presse locale en a bien souvent parlé ces dernières années. Naturellement les faits eux-mêmes ne prouvent strictement rien, mais nos lecteurs comprendrons qu'il s'agit avant tout de raconter une histoire singulière, tout en laissant chacun y croire ou non...

Comme une majorité de nos lecteurs le sait certainement, la franchise LNH de Columbus baptisée les Blue Jackets ne fait pas partie des formations les plus en vue, et ceci malgré la présence de Rick Nash comme "joueur de franchise" intransférable. Créée en 2000, la concession n'a jamais eu de résultats probants avec une seule présence en playoffs en 2009. C'est actuellement en terme de palmarès la pire équipe de la grande ligue.

Mais pour certains, cette absence totale de résultat dépasse le seul cadre sportif pour s'ancrer dans le surnaturel et s'explique donc en partie pour un historique teinté de malédiction en bonne et due forme. Le nom de la franchise qui provient du nom des soldats nordistes durant la guerre de sécession renvoi aux très violents combats, exécutions et camps de prisonniers qui furent très nombreux dans l'Ohio. Un contexcte propice avouons le aux revenants et autres spectres hanteurs de champs de bataille. 

Or, la prison principale de Colombus, un immense pénitencier construit en 1834, et qui recevait dans les années 1950 plus de 5000 détenus, possède une histoire particulièrement chargée. Outre les 101 exécutions  avec chaise électrique, et des conditions de détention particulièrement mauvaises, le principal épisode se déroula en 1930 avec un incendie allumé par un prisonnier qui tentait de s'évader. Dans l'enfer des flammes, ne pouvant fuir leurs cellules avec des gardiens qui selon certains n'ont pas pris le risque de leur ouvrir, 322 prisonniers moururent et donnèrent à l'endroit sa réputation définitive de lieu hanté.

En 1974, les bâtiments furent abandonnés et laissés vides, tandis que les rumeurs évoquaient de multiples phénomènes paranormaux. En 1998, les terrains furent finalement utilisés pour construire plusieurs commerces ainsi que le parking et une partie de la Nationwide Arena, oui vous avez compris,  la salle des Blue Jackets.



Nationwide Arena (Colombus)
Site Web Ville de Colombus
De pire en pire


La construction du parking et de l'édifice se déroula normalement jusqu'à ce que selon certains journaux locaux, plusieurs accidents du travail virent compliquer la situation. D'après certaines sources que contestent plusieurs journalistes de la ville, des ouvriers seraient mort à cette occasion, confortant certains supersticieux qui avaient évoqué la nécessité d'exorciser les lieux avant toute construction. Bref, des histoires qui restaient uniquement connues des habitants du coin et des amateurs d'Halloween prolongé, lesquels évoquaient des bruits nocturnes, hurlements des bagnards en flamme et justement incendies fantômes.

Une fois l'Arena en activité, plusieurs membres du personnel évoquèrent des bruits inexpliqués et qui provenaient généralement de secteurs totalement vides. Portes qui claquent, cris rapides et fortes vibrations furent décrits par de nombreux témoins qui procédaient généralement aux modifications d'installations en fonction des événements se déroulant dans l'Arena. La presse locale s'en fit l'échos mais la rumeur ne dépassa pas une nouvelle fois les limites de l'Etat lui-même.

Pourtant, un drame funeste allait encore accentuer le malaise et pour la première fois dévoiler le contexte particulier à la presse américaine et canadienne, ainsi qu'au grand public.

En mars 2002, une jeune spectatrice de 13 ans, Brittanie Cecil, qui assistait à une rencontre des Blue Jackets fut victime d'un palet dévié par un défenseur de Calgary. La fillette se trouvait derrière la cage des visiteurs, assez haut dans des gradins encore dépourvus à l'époque de filets protecteurs. Le palet, tendu, toucha la tête de la victime qui fut évacuée consciente par les secouristes, les images paraissant suggérer un nez cassé. Pourtant, la jeune fille allait décéder quelques heures plus tard, le choc lui ayant fait heurter de la tête le fond de son siège et touchant une artère.

Devant l'ampleur du drame, l'ensemble du staff de Colombus fut sous le choc. La LNH découvrit alors par la télévision et plusieurs reportages de chaines nationales que l'Arena paraissait traîner une funeste réputation. L'épisode eut pour conséquence de rendre obbligatoire les filets de protection derrière les buts, la jeune fille restant à ce jour le seul exemple de spectateur décédé lors d'une rencontre de hockey aux USA (dans l'époque moderne, on trouve quelques incidents non documentés avant la seconde guerre mondiale).

Cet épisode final allait définitivement placer Colombus dans la catégorie assez peu répendue des arenas considérées comme hantées avec celle de Camrose (chercher Camrose Wild Rose Arena sur un moteur de recherche internet et voyez le reportage réalisé que vous trouverez en vidéo sur Youtube). Il semble que depuis, des spécialistes aient procédé à divers désenvoûtements et autres opérations de ce type à la demande de la franchise qui ne l'avouera jamais publiquement. Ce qui est certain en revanche, c'est que plusieurs joueurs ont évoqué la question lors de négociations salariales avec Colombus, soulignant que leur venue, resignature, devait s'accommoder des fantômes et esprits divers, et que cette situation angoissante devait bien conduire à un petit supplément en terme de salaire.




 

 
 
Lieu : MontréalChroniqueur : Laurent labrot + Mike Labruya
Posté par Laurent Labrot le 04/04/2011 à 01:21
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
chris528 a écritle 14/06/2011 à 11:01  
Le rapport entre la patinoire de Columbus et la rubrique Hockeybec ?
chandler38 a écritle 08/06/2011 à 21:34  
http://www.youtube.com/watch?v=On8Ldrly7qM
pour ce à ki le coeur en dit.
bien triste!
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...