trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 


Ligue Magnus
Hockey sur glace - FFHG - Décision suite à la proposition de conciliation du 1er avril 2021
 
Décision du Comité Directeur de la FFHG suite à la proposition de conciliation du 1er avril 2021
 
Source : Communiqué de le FFHG La rédaction/cs
Posté par Hockey Hebdo le 16/04/2021 à 13:41
Photo hockey FFHG - Décision suite à la proposition de conciliation du 1er avril 2021 - Ligue Magnus


Communiqué de le FFHG - 16/04/2021 12:13


Procédure engagée par le club de Grenoble

Après avoir pris connaissance de l’ensemble des éléments liés à la contestation par le club de Grenoble de la décision du Bureau Directeur du 5 mars, concernant la fin de la saison de SLM et l’attribution du titre de champion de France au vainqueur de la saison régulière, le Comité Directeur relève :
  • Que les adaptations de la formule du championnat SLM, imposées par le contexte de la crise sanitaire, ont été dictées par un souci permanent de sauvegarde des clubs professionnels, à court et moyen terme ;
  • Que les décisions de la fédération, comme cela sera ci-après exposé, ont toutes été prises en concertation avec les clubs de SLM et après prise en compte de leur vote formel ;
  • Qu’en effet, le 6 octobre 2020, en tout début de saison, il a été envisagé que le titre de champion de France SLM pourrait ne pas être attribué en l’absence de play-offs ;
  • Que toutefois, le deuxième confinement et le huis clos qui en a découlé ont engendré une nécessaire évolution de la compétition, appelée de leurs vœux par les clubs eux-mêmes ;
  • Que dès les premières discussions entre la fédération et les clubs il a été convenu que le titre de champion de France de SLM serait attribué à l’issue de la saison sportive, quelle que soit la formule choisie, ce que les clubs de SLM, hors Grenoble et un club qui ne s’est pas exprimé officiellement, ont confirmé par écrit avant ou après l’audience de conciliation devant le CNOSF ;
  • Que si la fédération n’a pas formellement annoncé en décembre dernier que ce titre serait bel et bien délivré, c’est parce que les clubs de SLM ont entériné, à l’unanimité jusqu’en janvier 2021, toutes les décisions prises sur l’évolution de la compétition, lesquelles résultaient en outre de propositions formulées par la Commission Ligue Magnus ;
  • Que d’ailleurs, et jusqu’au mois de janvier 2021, aucun club de SLM n’a demandé que le titre de champion de France ne soit pas attribué cette saison ;
  • Que lors d’une réunion de tous les clubs de SLM du 18 janvier 2021 au cours de laquelle l’attribution du titre de champion de France a été confirmée, le club de Grenoble a demandé à conserver, pour la saison prochaine, le bénéfice de la qualification en CHL qui lui avait été accordée à l’issue de la saison 2019-2020 (laquelle n’avait pas été à son terme) ;
  • Que, recevant le compte-rendu de cette réunion le 22 février 2021, le club de Grenoble a sollicité sa rectification pour qu’il y soit indiqué qu’il s’était opposé à la décision d’attribuer le titre de champion de France cette saison ; il a en outre réitéré sa volonté d’obtenir une qualification en CHL pour 2021-2022 (et ce, sans lien avec le classement de SLM de la saison en cours) ;
  • Que le 5 mars 2021, le Bureau Directeur a adopté la décision attaquée par le club de Grenoble ;
 
Sur ce, après en avoir délibéré, le Comité Directeur considère :
  • Qu’au fil de la saison 2020-2021 les clubs de SLM ont tous bénéficié des mêmes informations au même moment, et qu’ils ont été traités juridiquement et réglementairement de façon strictement identique ;
  • Que sportivement les clubs de SLM ont tous pu défendre leurs chances d’obtenir sur la glace le meilleur classement possible, qu’ils ont tous disputé le même nombre de matchs (22 chacun, selon une formule en simple aller-retour) si bien que, dans le contexte de cette saison particulière, la compétition a été équitable et son résultat est sincère ;
  • Qu’une des missions principales de la fédération est de mettre en œuvre les décisions de ses clubs affiliés, régulièrement exprimées par un vote, ce que les conciliateurs du CNOSF ont souligné ;
  • Que la volonté d’un seul club ne peut l’emporter sur l’intérêt général, quelle que soit l’importance de ce club dans le paysage du hockey sur glace professionnel sur les plans historique, sportif et économique ;
  • Qu’au demeurant, les conciliateurs du CNOSF ont confirmé la régularité des procédures suivies par la fédération pour faire évoluer la formule du championnat au regard des conséquences pour les clubs de SLM des mesures imposées par le gouvernement dans le cadre de la crise sanitaire ;
  • Que le grief de pure forme relevé par les conciliateurs du CNOSF, concernant l’annonce tardive selon eux de l’attribution du titre de champion de France au vainqueur de la saison régulière, n’apparait pas de nature à devoir remettre en cause les principes de démocratie et d’équité sportive dont la fédération est la garante ;
  • Que l’attribution de ce titre relevait d’une volonté des clubs de SLM exprimée collectivement bien avant le 31 décembre 2020 ;
  • Que le club de Rouen a terminé premier de la saison régulière 2020-2021 et que son équipe a obtenu sur la glace, de façon loyale, équitable et sincère, le mérite d’accéder à la juste récompense sanctionnant une saison particulièrement éprouvante.
 
C’est pourquoi, à l’unanimité, le Comité Directeur a décidé de former opposition à la proposition de conciliation du CNOSF et de maintenir ainsi l’attribution du titre de Champion de France de Synerglace Ligue Magnus au club de Rouen.

A cet effet, le Comité Directeur a donné tous pouvoirs au Président pour régulariser cette opposition, au nom et pour le compte de la fédération, dans les formes requises.

La Coupe Magnus sera donc remise au club de Rouen dans les prochains jours, selon un protocole à déterminer.
 
Addendum : En marge de sa délibération, le Comité Directeur a tenu à ajouter les observations suivantes qui, il l’espère, permettront un retour vers l’apaisement et le respect de l’équité sportive.

Le Comité Directeur a conscience que le club de Grenoble peut vouloir décider de poursuivre la procédure en saisissant la juridiction compétente pour faire retirer aux rouennais un titre conquis sur la glace. Une telle procédure ne lui permettra pas d’obtenir autre chose que l’éventuelle satisfaction d’avoir eu raison sur une pure question de formalisme. La responsabilité de ce choix lui appartient et la fédération, s’il le faut, défendra sereinement sa position devant la justice.

Le Comité Directeur constate que le club de Grenoble a publiquement reconnu le mérite sportif de l’équipe de Rouen, et que les autres clubs de SLM ont quant à eux reconnu à ce dernier le droit de brandir la Coupe Magnus.

Enfin, le Comité Directeur souligne que l’ensemble des décisions prises cette saison ont eu vocation à préserver la stabilité de la SLM et la survie de ses clubs pour les saisons à venir. L’objectif a été rempli. Ce succès est celui de tous les clubs de SLM, et il permettra aux acteurs de la compétition, ainsi qu’à tous les fans de hockey sur glace, de profiter de nouvelles confrontations sportives passionnantes dès la saison prochaine. Le Comité Directeur se veut confiant en l’unité du monde du hockey sur glace et regarde résolument vers l’avenir.


 
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
.
 
Réactions sur la news
 
StephLions69 a écritle 17/04/2021 à 14:00  
AMAT'OK nous ne sommes pas dans notre petit monde isérois mais la fédération est dans sa petite principauté où son Président a visiblement tout pouvoir mais où il se cache derrière les autres pour ne pas assumer. Ce n'est pas le fait que Rouen soit déclaré champion qui me chagrine, ce n'est pas l'histoire de la qualification des uns et des autres en CHL qui me gêne. Non c'est l'absence de logique des décisions de la fédération. L'absence de fondements irréfutables que même le CNOSF a relevé. C'est le fait que quand le CNOSF propose une conciliation qui ne plaît pas à un club après son recours la fédération se félicite ouvertement d'avoir raison, mais lorsque le CNOSF lui donne tort en partie ou en totalité elle rejette la conciliation ! Non, cette fédération n'applique pas ses propres règles ou les lois, elle ne décide pas comme c'est son rôle en s'appuyant sur des éléments incontestables, elle n'accepte pas les idées des autres et encore moins la critique. Elle est à mon sens nuisible à notre sport et il suffit de voir l'absence de médiatisation, les résultats de l'équipe nationale, les difficultés énormes notamment financières dans lesquelles la plupart des clubs se débattent, les difficultés à trouver des sponsors, à entretenir des patinoires, les difficultés à payer décemment des joueurs, à en former, l'absence de décisions fortes sur le nombre de joueurs étrangers et sur la formation et enfin tous les conflits que ses décision douteuses ont générés ces dernières années pour comprendre que trop c'est trop. Ces gens sont à mon sens nuisibles au hockey français dans son ensemble. Car je veux bien reconnaître que le seul club qui a tenu financièrement ces dernières années est Rouen. mais que serait Rouen sans un championnat avec d'autres clubs. Il leur faudrait partir dans un ligue à l'image de la KHL et là à mon avis il n'aurait pas les reins pour tenir face à d'autres ogres. Donc non je ne peux apprécier les décisions de cette fédération et j'ai une vue plus large que l'Isère. Je ne suis pas limité au paysage isérois come tu l'écirs car je combats les décisions iniques de cette fédération depuis quelques temps déjà et si demain elle devait s'en prendre à Rouen, Amiens, Briançon, Chamonix, Angers, Grenoble, Anglet, Bordeaux, Mulhouse, Nice, ... ou à n'importe quel club de D1, D2, D3 je ferai de même. Tout comme je l'ai fait après la nomination de M. Bozon à la tête de l'équipe nationale, excellent ancien joueur mais pas si formidable coach à mon sens, et au fiasco où cette décision nous a en partie conduit. Relis mes commentaires et tu verras que je n'ai jamais changé de ligne de conduite face à cette fédération. Je ne prétends pas détenir la vérité contrairement à cette fédération qui rejette toute critique, et j'essaye systématiquement d'étayer mes propos d'arguments fondés comme je l'ai fait à l'époque du saccage de Lyon par cette toute puissante CNSCG dont le Président nous vante le professionnalisme et qui n'est peut-être pas si pro quand on étudie tous les profils de ses membres. On vante le fait qu'ils sont bénévoles, mais peut-être faudrait-il qu'il y ait moins de membres et qu'ils soient tous commissaires aux
comptes et comptables et payés pour leur mission que de "gentils bénévoles". Trop c'est trop, personnellement je n'en peux plus de cette fédération, j'aime trop le hockey pour les supporter et ne suis partisan que lorsque je chante dans la patinoire pour soutenir avec mes copains notre club favori. Et j'espère pouvoir retourner en septembre dans notre patinoire pour l'aider à se redresser et profiter enfin d'un match de hockey ! Si le COVID nous en laisse la possibilité c'est certain j'en serai.
arthur a écritle 17/04/2021 à 13:57  
ça y est ça recommence! mon gars avant de parler
il faut être sûr de ses arguments sinon on est ridicule, pour commencer on est pas tous issue du monde isérois, regarde bien les pseudos, et je parle pas du mien
ce qui nous intéressent c'est pas les élucubrations de toutes sortes mais le discours de la fédé
alors mon gars c'est malheureux mais tu n'as rien ,mais absolument rien compris sur la requête du président de Grenoble et sur ce qui est écris ci-dessous
regardes également le document de hockey hebdo
quand aux votes mon gars pour être légitime ils auraient dû respecter la règlementation et la loi pendant cette crise sanitaire, ce qui bloque c'est le vote à l'unanimité qui aurait jamais dû être signé, sinon c'est la fédé qui aurait pleuré avec la décision du cnosf également
alors mon gars tu es peut être gentil, mais franchement ton arrogance ne nous intéressent pas.
AMAT'OK a écritle 17/04/2021 à 13:32  
Que dire ! en l'absence de documents officiels retracant l'ensemble des décisions, votes, comptes rendus etc...
je crois que certains devraient revoir la notion de démocratie et de vote basé sur une majorité.
je rappelle toutefois a certains que Grenoble a été qualifié pour la CHL 2020 (meme si celle ci ne s'est pas déroulée. sans que les play off de lui attribue la place !!! et que nous ne savons pas s'il y aura une CHL 2021 !
donc sachez respecter tout le monde et ne pas être uniquement sur votre petit monde Iserois
arthur a écritle 17/04/2021 à 12:58  
Salut StephLions on va créer un comité c'est pas possible, c'est une infamie son réquisitoire à l'autre bureaucrate, c'est sans fin les bisbilles avec cette fédé, pas possible ce mépris
après Lyon on recommence avec Grenoble

les autres clubs sont en sommeil profond
c'est pas possible

oh les gars, le changement ça urge!
il faut réfléchir avant de mettre le bulletin dans l'urne les gars
StephLions69 a écritle 17/04/2021 à 12:18  
Décidément cette fédération nous aura tout fait !
Ils sont à mes yeux totalement incompétents, illogiques, irrespectueux et arrogants ! Ils vont continuer jusqu'au bout leur lent travail se saccage du hockey français ! Vivement que ça s'arrête et j'espère sincèrement que les BDL vont l'emporter au tribunal pour mettre une grande claque à cette fédération et peut-être réveiller ceux qui ne voient pas tout le mal que ces gens font à notre sport ! Je partage totalement ce qui a été dit dans les 3 commentaires précédents.
arthur a écritle 17/04/2021 à 11:56  
Décidément rien ne change , plusieurs mois après les déboires de Lyon c'est toujours le tumulte et toujours la fédé en chef d'orchestre.

c'est pas possible les autres clubs souffrent de catalepsie , oh les gars il faut vous réveiller
on vous enfume , le dindon de la farce c'est pas toujours les autres, le bureaucrate vous berne,
il se glorifie d'appliquer des votes pour obtenir le consensus mais le consensus entraîne plutôt les divisions , les dissensions et la frustration c'est une évidence

jusqu'à quand va t'on prendre des vessies pour des lanternes pour duper l'auditoire rien de mieux

que le bureaucrate applique son règlement plutôt que d'enfumer les candides

oh les gars le changement à la tête de la FFHG
c'est pour quand?
potins sur glace a écritle 16/04/2021 à 18:32  
Un simulacre de décision, elle était connue bien auparavant très certainement, je tiens à répondre point par point à l'argumentaire du comité directeur à compter du point n°3
- on ne dirige pas une fédération par des votes
mais par des règlements tout en respectant la loi
- il ne s'agit pas de la volonté d'un club au détriment des autres mais plutôt la volonté de faire appliquer les règlements et la loi pendant cette crise sanitaire
- je vous rappelle que le CNOSF n'est pas un organe de justice mais il joue un rôle de conciliation , c'est à la justice et elle seule de dire si l'évolution de la formule du championnat a été prise en toute régularité
- il ne faut pas confondre les principes de démocratie et d'équité sportive avec l'attribution du titre de champion de France qui a été attribué en contradiction avec le règlement intérieur sauf preuve du contraire
- la volonté des clubs est en porte- à- faux avec le règlement intérieur si les play-offs n'ont pas eu lieu
- Rouen a terminé premier c'est factuel mais le titre a été attribué en ne respectant pas le règlement intérieur

elle a bon dos la crise sanitaire, elle est présente quand ça vous arrange surtout avec l'organisation des play-offs en D1 , et après la conciliation avec le CNOSF
cache-misère a écritle 16/04/2021 à 16:58  
J'appelle cela une autocratie bananière qui vote à l'unanimité bien évidemment pour satisfaire l'égo démesuré du cacique au caractère bien trempé qui ne supporte pas la contradiction.
Messieurs de la fédération , vous n'êtes pas dignes d'exercer vos fonctions , vous trainez le hockey français dans la boue depuis de trop nombreuses années et vous êtes responsables de la médiocrité du hockey national dans son ensemble.
Comment expliquer que la fédération n'avait pas connaissance de la loi du 17 juin 2020 avant d'exercer une modification de son règlement par le truchement d'un vote non légitime car contraire à la loi cité supra et pris trop tardivement en cours de saison ,car elle aurait dû être prise avant le déroulement du championnat.
A qui va t-on faire croire que la fédération n'avait pas reçu les textes de loi des instances gouvernementales pendant cette crise sanitaire?
Comment expliquer que cette fédération se permet de bafouer la loi du 17 juin 2020 qui stipule que le titre de champion ne peut être attribué si les play-offs ne sont pas organisés?
Comment expliquer que la fédération se permet même de bafouer son règlement intérieur en vertu de l'article 1.3.6 , à part peut être ménager la sensibilité du cacique?
Comment expliquer que notre fédération qui n'est plus à son premier fait d'arme bafoue même la proposition du CNOSF ( pour trouver une issue de sortie de crise) sur le titre de champion alors que cette dernière se réfère à loi pour conseiller de ne pas l'attribuer faute de play-offs?
Non cette fédération arrogante, autoritaire et impétueuse est un pousse-au-crime dans ses communiqués lapidaires!
Le club des dragons n'est pas la victime des BDL mais plutôt celui de la fédération car il a obtenu un titre au forceps qui ne méritait pas car non obtenu après les play-offs. Et ce titre indu risque de lui coller à la peau pendant un long moment. Et en jouant la partie malsaine de la fédération il se range plutôt au banc des accusés! le club des dragons seraient sortis grandis en refusant ce titre donné en pleine crise sanitaire! Finir premier d'un saison sur 22 matches est un fait, gagner un titre après 44 matches et lors des play-offs en est un autre.
La question que l'on se pose pour finir est jusqu'où va nous emmener cette fédération incompétente dans l'exercice de ses fonctions, car elle ne respecte ni les lois ni son règlement intérieur , en procédure très certainement avec l'argent des autres et celui du contribuable, et dans les profondeurs du hockey international très certainement.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...