trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Etats Unis d'Amérique (USA) vs Allemagne (GER)
6-1
(1-0 4-0 1-1)
Le 06/06/2021
Arena Riga, Riga
Etats Unis d'Amérique (USA) ] Allemagne (GER) ]
Etats-Unis en bronze !
 
La finale de bronze de ce Mondial 2021 voit s'affronter les puissants Américains et les stratèges Allemands.
 
Arena Riga, Riga, Hockey Hebdo Stéphane Ducret le 06/06/2021 à 16:55
FICHE TECHNIQUE

Arbitres : Lassi Heikkinen, Kristian Vikman et Lauri Nikulainen, Hannu Sormunen
Buts :
United States of America :
Germany :
Pénalités
9x2'+1x5'+1x'20 contre United States of America
7x2' contre Germany
Photo hockey Championnats du monde -  : Etats Unis d\
KHL
Les USA se sont emparés de leur médaille en milieu de match

Défaits par la Finlande (lire ici) et face au Canada, les deux équipes se sont déjà rencontrés durant ce Mondial (lire ici). Lors de cette partie, l’Allemagne avait cédé 2-0, dans un match très serré, avec notamment un but en toute fin de partie. Cet après-midi, il n’y a qu’une chose à gagner : la médaille de bronze.
 

Wolanin fait peur
Jason Robertson est le premier à mettre le feu aux poudres avec une crosse trop haute sur Markus Eisenschmid (00:58), 2+2 minutes sont sifflées contre le joueur des Dallas Stars. Calvin Petersen n’est nullement inquiété sur cet avantage numérique allemand. Quelques secondes après le retour de Robertson, le défenseur américano-canadien des Los Angeles Kings, Christian Wolanin récupère le palet dans sa zone, prend une avance conséquente sur Matthias Plachta et inscrit le 1-0 à 05:02. Felix Brückmann cède en 1 contre 0.
Petersen doit s’interposer sur le tchéco-allemand des Oilers d’Edmonton, Dominik Kahun et ses collègues du troisième bloc offensif (8e), la seule réelle occasion allemande de cette première partie de match. Durant plusieurs minutes, les deux formations se toisent et sont dangereuses. Les Germaniques accusent plusieurs coups des USA, mais Tom Kühnhackl et ses collègues serrent les dents et arrivent à dégager (15e). Les Allemands se font avoir sur un changement peu efficace et Brückmann doit à nouveau dire non aux Américains, sur Kevin Rooney (19e), puis Matthew Hellickson (20e).
Sur l’ensemble du premier tiers, les deux Nations faisaient jeu égal, le but de Wolanin était le coup de pouce dont les Etats-Unis avaient besoin pour prendre le dessus. L’attitude défensive des USA a payé durant tout le tournoi, et sur la double-infériorité numérique du début de match. L’Allemagne a encore beaucoup d’arguments, pour s’emparer du bronze, malgré leur manque de rigueur défensive.
 
L’Allemagne prend l’eau
De même qu’en début de partie, les Allemands tentent d’installer leur jeu, avec Moritz Müller. En réponse, Conor Garland sèche sur Brückmann, laissé par sa défense (21e). Les discussions s’étalent plutôt à la faveur des Nord-américains, Sasha Chmelevski trouve jambières du portier allemand et Tage Thompson son bloqueur (23-25e).
Robertson envoie le palet dans une forêt de joueurs, devant Brückmann. La rondelle touche un défenseur allemand et Garland trouve le 2-0 (26:27). Chmelevski prend le puck à son compte dans sa zone défensive, force un 1 contre 2, Jack Drury le suit à pleine vitesse, et provoque le 3-0 du revers (28:05).
Kevin Rooney s’en va sur le banc pour accrocher, 22 secondes plus tard, mais les joueurs de Tony Söderholm ont de la peine à se montrer dangereux. Domink Kahun trouve tout de même bloqueur de Petersen et son poteau (30e). Plachta perd son duel avec son attaquant adverse et va payer 2 minutes de pénalité pour retenir (30:46). Jason Robertson nettoie la lucarne de Brückmann, pour son quatrième but du tournoi (4-0), seul dans l’enclave.
Nicolas Krämmer pousse un peu trop Wideman (31:53) et laisse ses joueurs en infériorité. Brückmann se pose deux fois solidement sur Trevor Moor, mais abdique au troisième tir de l’américain, c’est le 5-0 ras à terre. Moritz Müller, dernier allemand, prend un tir sur le patin et ne termine pas le tiers-temps. Chmelevski écrase la tête de Fabio Wagner. L’Allemand court dans les vestiaires reprendre ses esprits et l’Américain se prend une pénalité de méconduite (5+20’) à 32:31.
Les esprits continuent de se lâcher, Colin Blackwell fait trébucher Kahun. Les Allemands jouent à 5 contre 3 durant deux minutes complètes, à 33:21. Le très mobile Petersen frustre un Pföderl devant une cage presque vide, à sa disposition. C’est l’occasion rêvée, mais manquée (35e).
Le second tiers est pleinement américain, malgré les quelques essais allemands. Tout d’abord Drury, puis Robertson et enfin Moor. Tous trois ont été plus rapide dans l’action que la défense germanique. Il reste vingt minutes de travail pour les deux équipes. La messe est presque dite, mais l’honneur des joueurs en blanc peut être sauvé, il suffira d’un but.

Les Etats-Unis confirment
Le début de la troisième période voit l’Allemagne se lancer à corps perdu sur le puck, sans réels résultats. Korbinian Holzer, futur joueur des Adler Mannheim, crosse-check Robertson et part sur le banc (41:38). Thompson et Kevin Labanc ne prennent pas leurs chances au sérieux (43e). Connor Mackey tire le puck en dehors des bandes et est pénalisé pour retarder le jeu 44:28 de la fin du temps réglementaire. Marcel Nöbels, bourreau de la Suisse aux penaltys, avant-hier, trouve la mitaine de Petersen (45e).
Toujours en contrôle, les Américains commencent à prendre quelques libertés offensives et dribbler la défense, au lieu de construire. Trevor Moore trouve le poteau (50e) et Bittner prend de vitesse ce même Moore, en zone offensive et inscrit le 5-1, servi par Matthias Plachta (49:28). Ryan Donato confirme l’avantage américain, en déviant une passe d’Adam Clendening pour le 6-1, 25 secondes après le premier but allemand.
Holzer fait à nouveau des siennes et implique une nouvelle infériorité numérique allemande (51:21). Donato se fait sécher par Maximilian Kastner, les deux vont se reposer sur le banc des pénalités (52:21). Aucune de ces trois pénalités n’aura d’effet, les joueurs sont toujours aussi tendus. Markus Eisenschmid et Colin Blackwell s’échangent des coup et vont chauffer le banc des pénalités, eux aussi (55:38). En fin de match,  la pénalité pour surnombre américain n’est qu’anecdotique à 59:51.
Les USA ont pleinement défendu et géré l’obtention de leur médaille de bronze. L’Allemagne, à bout de force, n'a pas forcément cherché à gêner son dernier opposant du tournoi et a complètement respecté sa défaite.
 

Gardiens Hockey Hebdo (tournoi)
Allemagne : Mathias Niederberger
Etats-Unis : Calvin Petersen
 
Trios Hockey Hebdo (tournoi)
Allemagne : Mathias Plachta, Markus Eisenschmid, Marcel Nöbels
Etats-Unis : Jason Robertson, Tage Thompson, Brian Boyle
 
Coach Hockey Hebdo (tournoi)
John Capuano
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Henri Duguay a écritle 07/06/2021 à 02:33  
Les puissants Américains qui n'ont pas de championnat depuis 1960. Les puissants Américains, ce sont les Canadiens!
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...