Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Autour du hockey
Paroles d'arbitres n° 7
 
Cet article est divisé en deux parties : la première dans le but d’expliquer le dégagement interdit d’un point de vue technique et purement règlementaire et la deuxième est un florilège de situations qui poussent les juges de lignes à siffler ou annuler un dégagement interdit. On parlera de dégagement «annulé» lorsqu’il ne sera pas sifflé.
 
Commission Nationale d’Arbitrage, Hockey Hebdo Fabrice Hurth et Nicolas Crégut le 08/12/2011 à 10:13

LE DEGAGEMENT INTERDIT


Art 460 – Dégagement interdit
.

- Si un joueur d’une équipe à égalité numérique ou en supériorité numérique tire (image 1) ou dévie (image 2) le palet de sa demi-patinoire de défense (avant de passer la ligne rouge centrale) jusqu’au-delà de la ligne de but adverse, un dégagement interdit sera sifflé. L’engagement suivant aura lieu au point d’engagement du fond de la zone de l’équipe fautive du dégagement interdit du côté où le palet est parti ou a été dévié en dernier.

    
  Image 1                                                                           image 2

- Une équipe qui commet un dégagement interdit n’a pas le droit de changer ses joueurs avant l’engagement suivant. Sont comptés comme joueurs présents tous les joueurs se trouvant sur la glace au moment où le palet quitte la palette pour partir en dégagement interdit, soit au moment où le juge de lignes lève son bras pour le signaler, et non au moment où le dégagement interdit est sifflé.
Si l’équipe procède à des changements après un dégagement interdit, l’arbitre infligera un avertissement à cette équipe et une pénalité de 2’ pour retard de jeu si récidive dans le match. (cf : article sur le retard de jeu)

- Un dégagement interdit est sifflé à l’encontre d’une équipe. Cette même équipe va subir une pénalité mineure de 2’ sur le même arrêt de jeu. L’équipe peut procéder à un changement de joueurs étant donné que les forces en présence sont modifiées par la pénalité.

- Un dégagement interdit est sifflé à l’encontre d’une équipe. Un temps mort est pris par l’une des deux équipes. L’équipe qui a commis le dégagement interdit ne peut pas changer sa ligne de joueurs pendant le temps mort.

- Un dégagement interdit est sifflé à l’encontre d’une équipe. L’engagement se fait et un joueur anticipe l’engagement (cf : article sur l’engagement). Le jeu est interrompu et l’engagement recommencé. Il s’agit du même engagement et les joueurs ne peuvent pas changer de ligne.

- Une équipe en infériorité numérique peut commettre un dégagement interdit. Une équipe peut dégager le palet avant de passer la ligne rouge centrale si elle est en infériorité numérique.

- Les joueurs peuvent «gagner la ligne» pour dégager le palet. (image 3) C’est à dire qu’ils doivent amener le palet au minimum jusqu’au contact de la ligne rouge pour dégager le palet. Pour que le dégagement soit correct, il faut que le palet soit en contact avec la ligne rouge centrale.

- L’équipe Noire a fait sortir son gardien de but pour le remplacer par un sixième joueur de champ. L’équipe Blanche, qui est à 5 joueurs de champ + 1 gardien, ne peut pas dégager le palet en dégagement interdit. Le dégagement sera sifflé. L’équipe Blanche n’est pas en infériorité numérique dans ce cas-là. Chaque équipe possède 6 joueurs chacune.                                                                                                              image 3

- Un dégagement interdit termine sa course dans le but adverse : le but est valable.

- Le palet tiré en dégagement interdit touche un poteau du but ou la transversale du but : le dégagement interdit sera annulé.

Pourquoi les dégagements interdits sont annulés ou non ?




- L’équipe Noire dégage le palet avant la ligne rouge centrale. Si le palet est dévié par un joueur Blanc, y compris le gardien de but, avant ou après le passage de la ligne rouge centrale, le dégagement interdit sera annulé. (image 5)




                                    image 5

- L’équipe Noire dégage le palet avant la ligne rouge centrale. Si le palet est dévié par un partenaire Noir avant le passage de la ligne rouge centrale, le dégagement interdit sera sifflé. (image 2) Si le palet est dévié par un partenaire Noir après avoir passé la ligne rouge centrale, le dégagement interdit sera annulé. (image 4)

    
Image 2                                                                          image 4
 
- Si l’équipe Noire dégage le palet avant la ligne rouge centrale ras de glace et qu’un adversaire Blanc à proximité du palet ne veut pas jouer le palet soit en levant sa crosse, soit parce qu’il ne patine pas vers le palet, soit parce qu’il tourne le dos au palet, alors le dégagement interdit sera annulé. Il faut que les joueurs fassent l’effort de jouer le palet jusqu’au coup de sifflet. Si un adversaire Blanc suit le palet qui est parti en dégagement interdit en se laissant glisser, le dégagement interdit sera annulé, il doit patiner.

- Si l’équipe Noire dégage le palet avant la ligne rouge centrale en hauteur (par exemple tiré à hauteur de genou, ou plus haut) à proximité d’un adversaire Blanc, le dégagement interdit sera sifflé. Le fait que le tir soit en hauteur est considéré comme injouable par l’adversaire Blanc (à condition qu’il ne lève pas sa crosse ou qu’il ne se déplace pas pour éviter de jouer).

- Si, au moment d’un engagement, le palet est directement envoyé par un joueur au centre en dégagement interdit, sans l’avoir contrôlé, le dégagement est annulé.

- L’équipe Noire est en infériorité. Il reste quelques secondes à la pénalité. Si au moment où l’équipe Noire, en infériorité, dégage le palet alors que la porte de la pénalité est ouverte pour permettre au joueur terminant sa pénalité de rentrer sur la glace, l’équipe est considérée comme au complet et le dégagement interdit sera appelé. Autrement dit, si le tableau d’affichage affiche 00’00 restante à la pénalité, le dégagement interdit sera appelé.

- L’équipe Noire dégage le palet en dégagement interdit et le gardien Blanc adverse s’avance vers le palet : le dégagement interdit sera annulé. Si le gardien, lors du départ du dégagement, est déjà en dehors de son territoire de but mais recule à son but : le dégagement interdit sera sifflé. Si le gardien de but en dehors de son territoire ne retourne pas devant son but au moment du dégagement interdit : le dégagement sera annulé considérant que le gardien peut ou veut le jouer.



- L’équipe Noire dégage le palet en dégagement interdit à proximité du banc de l’équipe Blanche qui est en plein changement de joueurs et ne joue pas volontairement le palet afin de ne pas commettre de surnombre : le dégagement interdit sera annulé dans la mesure où personne ne fait l’effort de jouer le palet. (image 6)



                                                                                                                                      image 6

*CIRJ : Commission d’Infractions des Règles de Jeu



ARTICLES PRECEDENTS



INTERVIEWS

 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
moustache zélée a écritle 11/12/2011 à 20:09  
merci pour cette prompte réponse (un dimanche qui plus est ) mon jugement était donc erroné sur la décision arbitrale du cas de figure décrit .( comme souvent d'ailleurs les arbitres sont souvent plus instruits du règlement que quiconque ce qui finalement est un juste retour des choses ) mais il était nécessaire de faire le point sur cette exception . pouvez vous me donner les sources puisées j'imagine sur le règlement ? à moins que la règle 412-F n'inclue les deux circonstances je m'en vais de ce pas le vérifier merci en tout cas. et continuez cette initiative pour remettre à niveau l'aura de l'arbitrage essentiel pour la crédibilité de notre sport !!!
Hockey Hebdo a écritle 11/12/2011 à 18:42  
"bonjour, tout d'abord merci pour l'intérêt que vous portez à cette rubrique et à l'arbitrage. Dans la situation que vous pointez le gardien peut être remis en jeu au dépend de n'importe quel joueur au choix du coach à la suite d'un dégagement interdit. Il y a un autre cas possible : si un joueur sur la glace lors du dégagement interdit est clairement blessé et ne peut reprendre par au jeu il peut être substitué par un des ses coéquipiers sur le banc. (règle 412-F)."
moustache zélée a écritle 11/12/2011 à 09:34  
Bravo pour ces articles souvent très bien faits celui ci ne semble pas susciter beaucoup de questions et pourtant j'ai une situation particulière que j'aimerai exposer : elle concerne l'interdiction (récente) de changement des joueurs présents lors du dégagement interdit .
l'équipe À décide pour augmenter ses chances de scorer de sortir son gardien et de le remplacer par un joueur de champ cette équipe reste donc en égalité numérique et donc elle est soumise à la règle du dégagement interdit ( ce qui est parfaitement expliqué dans l'article ). imaginons qu'elle fasse ce dégagement interdit le nouvel engagement doit avoir lieu dans sa zone défensive et puisqu'on ne peut pas changer les joueurs le gardien ne peut pas revenir et l'engagement se fait proche de la cage vide augmentant les chances de scorer pour l'équipe B. Existe t'il une exception pour ce cas de figure ? Merci d'apporter cette précision pour une situation rare mais qui est déjà survenue en play off de D1 la saison dernière et pour laquelle la décision arbitrale ne me semble pas avoir été correcte ( retour du gardien autorisé)
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...