trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus
MONDIAL: LES ONZE MAINTIENS DE LA FRANCE
 
Tristan Alric, créateur de la Coupe Magnus et Pierre Pousse, ancien coach adjoint de l’équipe de France senior, profitent des championnats du monde en Finlande pour rappeler les circonstances qui ont permis aux hockeyeurs Tricolores de se maintenir dans l’élite planétaire pendant onze années consécutives.
 
Media Sports loisirs, Hockey Hebdo Tristan Alric le 13/05/2022 à 11:30
Tribune N°52

 
-  LES ONZE MAINTIENS DE LA FRANCE DANS L’ÉLITE MONDIALE  -
 
Depuis son arrivée dans l’élite planétaire, à l’occasion des Championnats du monde de Prague en 1992 (juste après les J.O. d’hiver d’Albertville), l’équipe de France senior masculine a d’abord réussi la performance de rester dans la cour des grands pendant neuf années de suite, avant d’être reléguée lors du tournoi de Saint-Pétersbourg en 2000. Les entraîneurs nationaux des Français pendant cette première période faste furent successivement le suédois Kjell Larsson, le finlandais Juhanni Tamminen, le canadien Dany Dubé, l’américain Herb Brooks, le suédois Mickael Lundström et le canadien Stéphane Sabourin.

Après une période de reconstruction dans la Division 1 mondiale qui dura sept saisons (si l’on excepte une remontée éphémère d’un an en 2004), les Tricolores ont effectué leur retour dans l’élite à l’occasion des Championnats du monde de Québec en 2008. Parvenus à s’installer à nouveau parmi les meilleures nations du monde sous la direction du nouvel entraîneur canadien Dave Henderson, secondé par son adjoint Pierre Pousse, nos représentants ont battu leur record de longévité en restant cette fois douze années de suite dans l’élite mondiale soit jusqu’au tournoi de Kosice en 2019. Une compétition où Dave Henderson, retraité, fut remplacé par le français Philippe Bozon derrière le banc.

A l’occasion des Championnats du monde qui se déroulent actuellement à Helsinki et à Tampere en Finlande, voici pour mémoire un résumé des onze maintiens successifs réussis par l’équipe de France entre 2008 et 2018. Ce retour en arrière permet de se rendre compte que le contexte de ces maintiens fut parfois très différent, avec des hauts mais aussi des bas. Ce rappel permet de se souvenir des événements les plus marquants de ces divers tournois mondiaux de l’élite forts en émotions auxquels l’équipe de France a participé.

Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus - MONDIAL: LES ONZE MAINTIENS DE LA FRANCE
Photographe : Laurent Lardière
2013 : la France bat la Russie à Helsinki 2-1


PRECISION IMPORTANTE : En 2008, 2009, 2010 et 2011, le tour préliminaire des championnats du monde élite était encore divisé en quatre groupes (A, B, C, D) qui comprenaient chacun quatre nations en compétition.
Les quatre équipes classées en dernière position dans chaque groupe devaient ensuite disputer une relégation.
En prenant comme exemple le Mondial de 2008 au Canada : le quatrième du groupe A, qui était la France, a rencontré le quatrième du groupe D, qui était l'Italie, à Québec. Le quatrième du groupe B, la Slovénie, a rencontré le quatrième du groupe C, la Slovaquie, à Halifax. La série se déroulait au meilleur des trois matches. Les deux perdants étaient relégués en Division 1.
Depuis les championnats du monde de 2012, le tournoi est divisé désormais en deux groupes de huit (A et B) pour un total de seize équipes. Le dernier de chaque groupe est relégué en Division 1A pour l'édition suivante. Les quatre premiers de chaque poule sont qualifiés pour les quarts de finale.
 

 
MONDIAL 2008 : QUÉBEC
 
La France élimine l’Italie

Tour préliminaire : la France termine quatrième et dernière dans le groupe A.
Du coup, en poule de relégation, la France doit affronter trois fois l'Italie et gagner deux matches pour espérer se maintenir. L'objectif est à la portée des Bleus mais cela commence mal car après les matches précédents de ce groupe de qualification, Teddy Trabichet et le capitaine Laurent Meunier sont blessés et remplacés par Mathieu Mille et Damien Raux. Lors du premier match contre l’Italie, les Bleus sont dominés au nombre de tirs, mais notre gardien Cristobal Huet impérial maintient la France la tête hors de l'eau. La France remporte ce match 3 à 2. Le lendemain, même son de cloche : domination italienne mais grosse prestation de Cristobal Huet. Victoire de la France 6 à 4, les Français restent donc en Élite.

Classement final : France 14e.
 

MONDIAL 2009 : BERNE
 
La France bat l’Allemagne et va en qualification

Tour préliminaire : la France termine troisième sur quatre dans le groupe B.
Dans la patinoire de Berne, l’équipe de France fait d’abord trembler la Suisse chez elle qui s’impose de justesse 1-0. Mais les Tricolores réussirent la performance de battre l’Allemagne lors de leur dernier match du tour préliminaire sur le score de 2-1. A noter qu’au Mondial Division 1 en 2006 l’Allemagne avait balayé la France 5-0 !
Puis dans le tour de qualification du groupe E, la France termine sixième et dernière.

Classement final : France 12e.
 

MONDIAL 2010 : MANNHEIM
 
 La France élimine l’Italie et le Kazakhstan

Tour préliminaire : la France termine quatrième sur quatre dans le groupe C.
Malgré une belle résistance l’équipe de France s’incline de justesse contre la Suède leader de ce premier tour sur le score de 2-3. Mais dans le tour suivant de relégation les Tricolores évitent la descente grâce à une victoire contre l’Italie (2-1) puis contre le Kazakhstan (5-3) deux pays qui descendent en division 1. Heureusement que les Etats-Unis ont battu au même moment l’Italie sinon la France était reléguée malgré ses deux victoires.

Classement final : France 14e.
 

MONDIAL 2011 : KOSICE
 
La France élimine la Biélorussie et va en qualification

Tour préliminaire : la France termine troisième sur quatre dans le groupe B.
Après avoir concédé une défaite plus qu’honorable d’entrée contre la suisse (0-1 après la prolongation), l’équipe de France parvient à s’en sortir en remportant son dernier match contre la Biélorussie sur le score à nouveau très serré mais enfin positif (2-1 après la prolongation). Mais dans le tour de qualification du groupe F à Kosice la France termine sixième et dernière du tableau.

Classement final : France 12e.
 

MONDIAL 2012 : HELSINKI

Le triple succès de la France

Tour préliminaire : dans un nouveau système de deux poules de huit qui changeait tout au niveau gestion des matches, la France termine cinquième dans le groupe A.
Dans ce Mondial, où les Bleus s’illustrèrent, l’équipe de France ne s’est pas contenté d’échapper à la dernière place de son groupe puisque les Tricolores réussirent à battre successivement le Kazakhstan (6-3), la Suisse (4-2) et la Biélorussie (2-1). De plus, nos représentants s’inclinèrent de justesse devant la Slovaquie (4-5). Une sacrée performance puisque la Slovaquie, qui chipa la quatrième place qualificative à la France, avait tremblé devant les Tricolores, or cette dernière remporta ensuite la médaille d’argent après avoir perdu uniquement en finale de ce mondial face à la Russie !

Classement final : France 9e.
 

MONDIAL 2013 : HELSINKI

La France bat la Russie !

Tour préliminaire : la France termine septième sur huit dans le groupe B.
Après un premier succès contre l’Autriche (3-1) qui lui assurait d’éviter la relégation, l’équipe de France a réussi surtout un coup d’éclat retentissant en battant pour la première fois la Russie sur le score de 2-1 grâce à deux buts marqués par Damien Fleury puis Antoine Roussel. Nos représentants firent par ailleurs trembler dangereusement l’Allemagne qui s’imposa face à la France uniquement après la prolongation (3-2). Contrairement à l’année précédente dans la même ville finlandaise, l’équipe de France, après cet exploit contre la Russie (championne en titre et invaincue depuis 13 matches) nos représentants furent visiblement déstabilisés pour pouvoir se qualifier.

Classement final : France 13e.
 

MONDIAL 2014 : MINSK

La France bat le Canada puis va en quarts de finale !

Tour préliminaire : la France termine quatrième sur huit dans le groupe A.
Un an après avoir réussi l’exploit retentissant de battre la Russie lors du Mondial élite, l’équipe de France étonna à nouveau tous les observateurs en battant cette fois d’entrée le Canada à l’issue d’un bras de fer mémorable aux penalties (3-2). Après deux buts de Stéphane Da Costa, c’est Pierre-Edouard Bellemare qui paracheva le crime de lèse-majesté en marquant le point décisif lors des penalties. Mais le lendemain la France déçoit et perd contre l’Italie nouveau promu (1-2).
Un temps déstabilisée par cet échec, l’équipe de France se ressaisit en battant pour la première fois la Slovaquie (5-3) puis la Norvège après les penalties (5-4) et encore le Danemark (6-2) qui nous envoie en quarts de finale, avant de s’incliner de justesse en prolongations face à la République Tchèque lors du dernier match (4-5). La France a pourtant mené 3-0 avant de se faire remonter !
Qualifiée pour les quarts de finale, les Tricolores furent éliminés par des Russes revanchards qui n’avaient pas oublié leur échec précédent sur le score de 3-0. Ce Mondial permit donc à nos représentants de progresser de cinq places au classement ! A noter qu’Antoine Roussel a été élu dans l’équipe all-star du tournoi.

Classement final : France 8e
(comme lors du Mondial 1995 à Stockholm).
 

MONDIAL 2015 : PRAGUE

La France se maintien en battant ses deux rivaux

Tour préliminaire : la France termine sixième sur huit dans le groupe A.
L’équipe de France assura son maintien dans l’élite mondiale en battant l’Autriche (2-0) puis surtout la Lettonie, que les Tricolores n’avaient encore jamais battu, après les penalties (3-2). Une victoire absolument obligatoire avec une énorme pression pour éviter la relégation. Mais il faut noter aussi que nos représentants firent trembler une fois de plus les canadiens, futurs champions du monde, qui s’imposèrent non sans mal (4-3). Ce résultat de la France est d’autant plus remarquable que le Canada impressionna ensuite les spectateurs en balayant la Biélorussie en quarts de finale (9-0), en écartant la République Tchèque en demies (2-0) puis en remportant largement la médaille d’or en finale face à la Russie (6-1).

Classement final : France 12e.
 

MONDIAL 2016 : SAINT-PETERSBOURG

La France bat l’Allemagne !

Tour préliminaire : la France termine septième sur huit dans le groupe B.
L’équipe de France débute bien le tournoi en battant l’Allemagne après les penalties (3-2) alors que cette dernière ira jusqu’en quarts de finale ! Les hockeyeurs tricolores obtiendront également un bon résultat en s’imposant largement devant la Hongrie (6-2), deux succès qui leur permettront d’échapper à la relégation. A noter que pour la première fois, Pierre Pousse, le fidèle adjoint de Dave Henderson, gravement accidenté, fut remplacé provisoirement par Stéphane Barin.

Classement final : France 14e.
 

MONDIAL 2017 : PARIS

La France bat la Finlande !

Tour préliminaire : la France termine cinquième sur huit dans le groupe B.
Ayant bien l’intention de briller à Paris devant ses supporters et les médias, l’équipe de France manque de peu sa première confrontation face à la Norvège qui s’impose (3-2). Mais les Tricolores se rattrapent en réalisant l’exploit de battre la Finlande sur le score sans appel de 5-1 ! Puis nos représentants, galvanisés par le public, battent ensuite la Suisse à l’issue d’un bras de fer insoutenable qui s’achève après les penalties et le but libérateur de Stéphane Da Costa (4-3).
Après une très belle résistance contre le Canada, la grande tête d’affiche du tournoi parisien (défaite 2-3), l’équipe de France parvient à arracher un nouveau succès au forceps face à la Biélorussie (4-3 après les penalties) puis s’impose aussi largement face à la Slovénie (4-1). Malheureusement, c’est la Finlande, pourtant victime de la France, qui se qualifie d’un point pour les quarts de finale puis les demi-finales, stoppée à ce stade par la Suède future championne du monde.
Maigre consolation, la France grimpe de cinq places au classement.

Classement final : France 9e.
 

MONDIAL 2018 : COPENHAGUE

La France se maintien en battant ses deux rivaux

Tour préliminaire : la France termine sixième sur huit dans le groupe A.
Comme trois ans plus tôt à Prague, l’équipe de France assura son maintien dans l’élite mondiale en battant cette fois la Biélorussie (6-2) puis l’Autriche (5-2). Mais ses duels contre les grandes nations furent cette fois plus difficiles avec de larges défaites contre la Russie d’entrée du tournoi (7-0), puis contre la Suède, futur champion du monde (4-0), la République tchèque (6-0) et la Suisse (5-1). En d’autres termes, l’équipe de France a assuré le minimum syndical dans ce tournoi.
A noter que c’est pendant ces championnats du monde que le nom de Philippe Bozon a été dévoilé à la presse comme successeur de Dave Henderson.

Classement final : France 12e.
 
 
LES PREMIERES VICTOIRES « HISTORIQUES » DE LA FRANCE AU MONDIAL

1989 : la France bat la Suisse à Oslo 5-2
1995 : la France bat le Canada à Gavle 4-1 *
1998 : la France bat les Etats-Unis à Zurich 3-1
2009 : la France bat l’Allemagne à Berne 2-1
2013 : la France bat la Russie à Helsinki 2-1
2014 : la France bat la Slovaquie à Minsk 5-3
2015 : la France bat la Lettonie à Prague
2017 : la France bat la Finlande à Paris 5-1


* La France a réussi à battre à nouveau le Canada (3-2) à Minsk en 2014.
* La France n’a encore jamais battu la Suède et la République tchèque lors des Championnats du monde.
 
 


Depuis plus de quarante ans Tristan Alric a été l’acteur et le témoin privilégié de l’évolution du hockey sur glace en France. D’abord comme joueur puis comme arbitre. Ensuite, en devenant le journaliste spécialiste du hockey sur glace dans le quotidien sportif L’Equipe pendant plus de vingt ans. Auteur de nombreux livres et d’une récente encyclopédie qui font référence, Tristan Alric a marqué également l’histoire du hockey français en étant le créateur de la Coupe Magnus et des divers trophées individuels. Avec un tel parcours, il est donc bien placé pour avoir une analyse pertinente sur notre sport favori. Le site Hockey Hebdo est donc heureux de lui permettre de s’exprimer régulièrement dans cette rubrique.

 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...